Le bitcoin monnaie d’Internet ?

Le  bitcoin  monnaie d’Internet ?

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que les autorités monétaires se montrent assez discrètes vis-à-vis des manœuvres de certains grands patrons mondiaux pour faire la publicité au bitcoin et au-delà qui   visent sans doute à substituer la cryptomonnaie aux monnaies classiques.

 

Il y a dans cette opération un double objectif. D’une part il s’agit de pousser les feux de la valorisation de la cryptomonnaie dans les laquelle ces grands patrons ont investi et ainsi de participer à la spéculation.

 

Plus fondamentalement, les  grands patrons voudraient bien s’affranchir complètement des contraintes monétaires habituelles. En fait,  ils veulent supprimer la souveraineté des Etats sur la monnaie et donc sur une grande partie des autres champs de souveraineté. Certes plusieurs Etats ont déjà réagi pour envisager en quelque sorte une une étatisation de la cryptomonnaie  (une crypto monnaie ayant valeur de monnaie nationale) et la mise en place d’une régulation

 

Malgré sa réputation sulfureuse, la cryptomonnaie est en train de gagner ses lettres de noblesse grâce aux investissements assez spéculatifs de grandes entreprises. 

 

Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, a annoncé vendredi 12 février la création avec le rappeur Jay Z d’une fondation pour financer le développement du bitcoin comme «devise d’Internet». On voit mal quelle  compétence et quelle pertinence peut avoir cet attelage bizarre entre un rappeur et le fondateur de Twitter  sinon le côté un peu sulfureux.

Jack Dorsey n’a jamais fait mystère de son intérêt pour le bitcoin, qu’il voit comme un modèle de gouvernance décentralisée pour Internet.

 

Malgré cette réputation sulfureuse – le bitcoin est soupçonné d’être utilisé pour des transactions illégales – la cryptomonnaie est en train de gagner ses lettres de noblesse grâce aux investissements de grandes entreprises. Lundi, Tesla a investi 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin et prévoit d’accepter la devise virtuelle comme moyen de paiement pour ses voitures.

En octobre, le géant des paiements en ligne Paypal a lancé un service d’achats, de ventes et de paiement par cryptomonnaie, tandis que Square annonçait avoir investi 50 millions de dollars dans le bitcoin. BlackRock, qui gère des milliers de milliards de dollars pour le compte de fonds administrant les retraites de fonctionnaires et d’entreprises ou de riches fortunes, a aussi apporté sa légitimité en ajoutant fin janvier la devise virtuelle à la liste des produits financiers dans lequel il pouvait investir.

Jack Dorsey n’a jamais fait mystère de son intérêt pour le bitcoin, qu’il voit comme un modèle de gouvernance décentralisée pour Internet.

Du coup en  dépit des avertissements des autorités monétaires notamment de la directrice du Trésor américain, le bitcoin continue de flamber à 49000 dollars !.On sait évidemment que la cryptomonnaie est très volatile mais cette hausse inconsidérée ne repose sur aucun fondement économique et financier sérieux. Une grande partie de l’envolée du bitcoin a été provoquée par les déclarations très intéressées par ailleurs du patron de Tesla qui a déclaré croire dans le Bitcoin . D’autant qu’il avait investi dans la crypte menée pour 1,5 milliards de dollars.

La  problématique de régulation des cryptomonnaies se pose car leur volatilité   pourrait bien contaminer un jour l’ensemble du système financier.

0 Réponses à “Le bitcoin monnaie d’Internet ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol