NON-RECONFINEMENT: un risque énorme

NON-RECONFINEMENT: un risque énorme

 

La décision de non confinement par le chef de l’État qui était pourtant attendu a surpris beaucoup d’observateurs. Cela d’autant plus que les établissements hospitaliers sont à la limite de la saturation avec l’augmentation croissante du nombre de personnes soignées. Tous les indicateurs sont dans le rouge. Cette décision de non confinement sera forcément contredite d’ici la fin du mois et le président de la république devra s’y résoudre car le risque est énorme. En clair on perd un temps précieux. « C’est un gros risque », commente le professeur Éric Caumes, invité ce lundi matin de RMC et BFMTV.

 

« C’est très difficile de s’exprimer pour toute la France », prévient-il d’emblée, « parce qu’on a tous une approche biaisée par là où on exerce, la situation n’est pas du tout la même dans l’Ouest de la France, qu’elle l’est dans l’Est de la France, dans le Sud ou dans le Nord ».

En ce qui le concerne, le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris ne cache pas ses inquiétudes quant à la situation dans la capitale. « On voit la courbe monter, donc on est très inquiets. » Il développe:

« On est déjà presque à un seuil de saturation des réanimations, on est en train de déprogrammer pour pouvoir accueillir plus de patients, donc oui, on est dans une phase ascendante de l’épidémie. »

En choisissant cette option, l’exécutif a estimé qu’il avait encore un peu de temps devant lui avant d’user de la plus restrictive des solutions, et ainsi préserver les Français de l’impact économique et psychique que susciterait une nouvelle mise sous cloche. « On a encore la possibilité d’éviter un reconfinement » a ainsi défendu très laborieusement Gabriel Attal dimanche, le porte-parole du gouvernement assurant désormais que « le moindre mois, la moindre semaine, le moindre jour de confinement qu’on peut éviter aux Français, il faut qu’on le prenne ». Et si le président avait décidé du confinement il expliquerait sans doute que le moindre jour de confinement permet d’éviter des catastrophes sanitaires ! Ce qu’il fera sans doute d’ici fin février quand Macron se sera décidé à reconfiner.

0 Réponses à “NON-RECONFINEMENT: un risque énorme”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol