Les boursicoteurs secouent Wall Street

Les  boursicoteurs secouent Wall Street

.

La bourse de New York a été sérieusement secouée cette semaine par ceux  qu’on appelle dédaigneusement les boursicoteurs engagés dans une bataille féroce contre les fonds spéculatifs qui achètent à découvert. Les boursicoteurs ont fait remonter des cours qui ont conduit des fonds spéculatifs à perdre énormément d’argent . Cette affaire qui a notamment concerné Game Stop  a entraîné des conséquences sur l’ensemble de la cote. S’ajoutent à cela en outre des effets de la crise sanitaire qui est bien loin d’être maîtrisée puisque les États-Unis ont le triste privilège d’enregistrer la plus grande épidémie au monde.

Dans le même temps, les onze secteurs du S&P 500 ont tous terminé dans le rouge, ceux de l’énergie (- 3,39%) et des technologies de l’information (-2,40%) menant le cortège. Les têtes d’affiche habituelles de la technologie ont décliné, de Tesla (-5,02%) à Apple (-3,74%) en passant par Facebook (-2,52%) et Microsoft (-2,92%).

Cela démontre à l’évidence une certaine volatilité autant qu’une fragilité des valeurs boursières. En clair des bulles pourraient éclater du fait  du décalage entre les valorisations et la situation réelle des entreprises. Justement dans ce domaine le tassement depuis deux mois de la consommation augure mal de l’avenir de la croissance et donc de la situation des entreprises.

Pour se rassurer ,les professionnels de la bourse considèrent  que le coup de force des particuliers boursicoteurs ne constitue qu’un accident très passager et que le retour à la normale (celui de la spéculation des opérateurs ayant pignon sur rue, pourra continuer).

Au-delà même des variations mêmes sur longue période de la bourse se pose la question même de son principe. Théoriquement la bourse est destinée à favoriser l’apport de capital pour les entreprises. Une fonction qu’il remplit effectivement. Par contre, la cotation journalière des entreprises constitue une ineptie totale car il est clair qu’il n’y a pas d’éléments objectifs qui puissent justifier des évolutions de valeur chaque jour. Ces évolutions non fondées sur des éléments économiques objectifs des entreprises n’obéissent qu’à des logiques de spéculation.

0 Réponses à “Les boursicoteurs secouent Wall Street”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol