Réforme retraites: à reporter à plus tard d’après le Medef

Réforme retraites:  à reporter à plus tard d’après le Medef

Finalement le MEDEF  se range à l’avis  de nombre d’observateurs et d’acteurs sociaux qui pensent que la réforme des retraites n’est pas la priorité du moment. Cela d’autant plus que la crispation sur ce sujet tournait autour des mesures paramétriques( ajustement des dépenses par rapport aux recettes) et des mesures systémiques qui visent à unifier le système. Le débat entre ces deux questions semble assez obsolète. Certes le problème demeure mais il serait difficile d’imposer des petits ajustements financiers à un moment ou le gouvernement français, comme la plupart des autres, empreinte et dépensent des milliards pour sauver le système économique et social. Le système des retraites encore affiche un déficit très significatif mais pour une grande partie en raison de l’écroulement des recettes provoquées par le virus.

En 2020, le système de retraites pourrait afficher un déficit de 25,4 milliards d’euros, soit 1,1 % du produit intérieur brut (PIB), selon une « note d’étape » du Conseil d’orientation des retraites (COR) .

Les difficultés proviennent des recettes, qui s’effondrent sous l’effet de la crise : elles « seraient ainsi en baisse de 5,4 % » par rapport à 2019. Une diminution imputable « au repli brutal de l’activité », qui engendre un recul des cotisations.

Quant aux dépenses, le COR relève qu’en 2020, elles « sont très peu affectées par la crise sanitaire ». La « surmortalité des personnes âgées due (au) Covid » ne devrait, en effet, avoir qu’un faible impact sur le nombre de retraités – celui-ci régressant « d’un peu plus de 0,1 % ». En outre, les pensions sont « très largement indépendantes » du contexte économique : indexées sur les prix et non sur les salaires, elles sont le reflet des carrières passées. Toutefois, « du fait de la baisse brutale de la richesse nationale, leur part dans le PIB progresserait fortement, pour s’établir à 15,2 % [en 2020] ». Ensuite, ce ratio redescendrait à 14 % en 2024, soit 0,2 point de plus qu’en 2019.

Du faîte du Corona virus, la récession provoquerait « un besoin de financement supplémentaire de l’ordre d’un point de PIB en 2020 » (soit environ 21 milliards d’euros), puis de 0,2 point de PIB les quatre années suivantes (un peu moins de 5 milliards). Le contexte conjoncturel a donc été modifié. Sans parler de l’environnement structurel qui pourrait aussi être affecté par la restructuration de l’appareil de production et les modifications quantitatives et qualitatives de l’emploi.

0 Réponses à “Réforme retraites: à reporter à plus tard d’après le Medef”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol