Les médecins libéraux privés de vaccins

Les médecins libéraux privés de vaccins

 

À juste titre ,les médecins libéraux dénoncent les cathédrales administratives mises en place aussi bien par les pouvoirs publics centraux que par les autorités locales qui notamment multipliaient des centres de vaccination et contraints aujourd’hui d’arrêter leur activité fautent de vaccins.

 

Il est clair que le système de vaccination aurait été beaucoup plus efficace s’il s’était appuyé sur les thérapeutes habituels que sont par exemple les pharmaciens et les médecins généralistes. Au lieu de cela pouvoirs publics centraux et pouvoirs le locaux un peu démagogues au monté à la des centres de vaccination bidons qui n’ont fait qu’ajouter de la confusion au flou de la politique de vaccination.

 

Dans les hôpitaux chargés de la vaccination des soignants, «ordre a été donné (…) d’annuler purement et simplement des centaines de rendez-vous» pour la première dose et de reporter la seconde de 21 à 28 jours, affirme dans un communiqué l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) représentant les 21.000 médecins libéraux franciliens.

L’instance dénonce une «décision opportuniste» prise «pour alimenter les trop nombreux petits centres ouverts précipitamment» afin de «satisfaire la demande pressante des collectivités» et prévient qu’elle «n’accompagnera pas (cette) stratégie déséquilibrée»«Nous demandons de continuer l’effort de vaccination de tous les soignants à risque», déclare à l’AFP son président, le radiologue Daniel Silberman, qui estime que l’agence régionale de santé (ARS) et le ministère doivent «assumer la difficulté d’avoir des vaccins» car «il n’y en a pas pour tout le monde».

0 Réponses à “Les médecins libéraux privés de vaccins”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol