• Accueil
  • > santé
  • > Campagne vaccinale : « Rien n’a été organisé »

Campagne vaccinale : « Rien n’a été organisé »

Campagne vaccinale : « Rien n’a été organisé »

 

Sur LCI, l’épidémiologiste Martin Blachier a sévèrement critiqué l’organisation de la vaccination contre le Covid-19 en France et notamment la mise en place tardive de centres de vaccination.

 

« C’est ahurissant,  rien n’a été organisé. » L’épidémiologiste Martin Blachier a dénoncé en des termes cinglants l’organisation de la campagne de vaccination qui a débuté dimanche 27 décembre en France. Invité sur le plateau de LCI ce vendredi, l’intéressé a notamment critiqué le choix des autorités de santé de ne pas avoir encore mis en place de centres de vaccination. « On n’a même pas organisé la façon dont ça se passe. Pourquoi ? Parce qu’on n’a pas voulu vexer certaines corporations de médecins qui ont dit ‘on ne veut pas être écartés comme on a été écartés pendant le H1N1. Mais qu’est ce qui est le plus important ? De vacciner les Français ou de soigner les susceptibilités ? »

 

« Je crois que c’est comme ça que ça a été pensé et c’est gravissime », a repris Martin Blachier avec agacement. « Les Français sont pris en otage de petites considérations politiciennes ridicules, internes au monde de la Santé. » D’après lui, la vaccination n’ira pas assez vite si elle se fait exclusivement dans les cabinets médicaux et si le consentement par écrit ainsi que le délai de réflexion sont obligatoires.

« Si on voulait rater la campagne de vaccination, on ne s’y serait pas pris autrement », a-t-il fini par considérer, développant un peu plus tard : « Les gens sont sceptiques sur le vaccin. (…) Ils vont aller chez leur médecin généraliste, là va s’engager une discussion et le médecin va essayer de convaincre la personne qui est venue de se faire vacciner. Qui imagine que ça peut marcher ? » Martin Blachier a ensuite réclamé une vaste campagne d’information du gouvernement puisque selon lui, l’adhésion à la vaccination passe inévitablement par une  »communication de masse » et non par un entretien individuel avec son médecin.

Dans une série de messages postés deux heures avant les vœux d’Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran a finalement annoncé  la mise en place  »avant début février, de 1ers centres de vaccination en ville, pour commencer à vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus ». En Allemagne par exemple, des centres de vaccination sont déjà en place. « Pourquoi début février ? Normalement, ils devraient déjà être prêts », a encore critiqué l’épidémiologiste.

La campagne en France vise en priorité un million de personnes dans les Ehpad, ainsi que les soignants âgés de plus de 50 ans. À la mi-février, 700 000 personnes devraient avoir été vaccinées dans les Ehpad, d’après Alain Fischer, le « monsieur Vaccination » du gouvernement. Jeudi, seules 332 personnes avaient reçu une première injection du vaccin Pfizer/BioNTech.

0 Réponses à “Campagne vaccinale : « Rien n’a été organisé »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol