La dette divise économistes et idéologues

La dette divise économistes et idéologues

la France est engagée dans un débat assez surréaliste quant à la nécessité ou pas de rembourser la dette sanitaire et même la totalité de la dette.

 

C’est oublier un peu vite que la France qui serait privée d’emprunt pour faire tourner l’état tomberait immédiatement en faillite. En effet une majorité de la dette est détenue par l’étranger. On voit mal les investisseurs étrangers consentir à prêter à nouveau la France sans être assuré d’être remboursés.

 

Dans tous les cas d’une manière ou d’une autre,  cette dette  devra être remboursée. Les extrémistes de gauche et ceux  qui restent du parti socialiste proposent la solution idiote et populiste de ne plus rien rembourser. Une proposition idéologique qui méconnaît totalement les mécanismes du système financier.

 

Ceux-là  même qui proposent cette solution, souvent fonctionnaires ou assimilés, perdraient immédiatement leur source de revenus. La dette était de 100 % du PIB  à 120 % 2019. En gro,s elle se montra à 2700 milliards fins 2020. Schématiquement, la dette sanitaire par ailleurs difficile à évaluer serait de l’ordre de 500 milliards. Il est clair qu’on ne peut amortir cette dette avec l’impôt en quelques années. Le plus vraisemblable, c’est de cantonner au moins la dette dans une structure spécifique pour l’amortir progressivement avec une recette affectée.

 

Une autre solution serait un dérèglement brutal système financier avec une forte inflation, une hausse des taux d’intérêt et de fait  une dévalorisation de la monnaie. Un processus longtemps appliqué par la France avant l’euro mais qui fait payer le consommateur et l’épargnant. Les experts s’étendent peu sur le sujet pour l’instant car l’hypothèse la plus sérieuse pour l’instant est une crise du système financier.

0 Réponses à “La dette divise économistes et idéologues”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol