Coronavirus : une mutation du virus

Coronavirus : une mutation du virus

 

Il se pourrait bien qu’une nouvelle fois le professeur Raoult ait  raison à propos des mutations en cours du virus. Sa constatation de ce phénomène avait aussi fait le fait l’objet de polémiques de la part de ses pairs. Pourtant, on a officiellement constaté en Écosse une version mutée du virus, appelée N439K, qui a a commencé à circuler dès cet été en Écosse.

Elle a ensuite été découverte à plusieurs reprises en Europe continentale et aux États-Unis de manière indépendante. Cette mutation est décrite dans un article rédigé par une équipe internationale et mis en ligne avant une relecture par les pairs. «C’est un excellent travail, même s’il n’est pas encore publié, il est écrit pour une grande revue», commente l’infectiologue suisse et professeur honoraire à l’université de Lausanne Pascal Meylan, qui n’a pas participé à ces travaux.

Une mutation qui posera le problème de l’efficacité des vaccins qui devraient être opérationnels dans les semaines à venir mais qui se fondent sur la prévention de la version première du virus.

0 Réponses à “Coronavirus : une mutation du virus”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol