Un nouveau partenariat Europe États-Unis ?

Un nouveau partenariat Europe États-Unis ?

 

Manfred Weber est député allemand au Parlement européen, président du groupe Parti populaire européen (PPE) espère un nouveau partenariat entre les États-Unis et l’union européenne. (Chronique dans l’opinion)     Tribune   Comme beaucoup, j’ai accueilli avec soulagement l’annonce de la victoire de Joe Biden et de Kamala Harris à l’élection présidentielle américaine. Après quatre années de présidence Trump, la restauration d’un climat de confiance entre l’Europe et les Etats-Unis est indispensable, tant les défis communs sont nombreux. Aussi devons-nous, d’ici à la prise de fonction du Président-élu, proposer aux Américains un partenariat transatlantique refondé, couvrant l’ensemble des domaines stratégiques majeurs pour le XXIe siècle. Qu’il s’agisse de la gestion de la crise du coronavirus, de la lutte contre le changement climatique, des menaces pour notre sécurité, de la politique agressive de la Russie, ou encore du domaine du numérique, nous avons absolument besoin de nous mettre d’accord sur une approche commune. Pour moi la priorité absolue doit aller à la définition d’une stratégie transatlantique commune vis-à-vis de la Chine, qui sort renforcée économiquement de la crise du coronavirus, et dont les valeurs communistes sont plus que jamais à l’opposé de celles de nos pays démocratiques. Bloc sociétal. Au-delà de nos différences, je suis en effet convaincu que ce qui nous lie aux Etats-Unis reste plus fort que ce qui nous sépare, et que dans un monde de plus en plus hostile, l’Europe et les Etats-Unis ont tout intérêt à s’affirmer comme un bloc sociétal, construit sur des valeurs fondamentales communes. Ensemble, l’UE et les Etats-Unis représentent 50 % du PIB mondial. Avec nos partenaires américains, nous devons nous assurer que les normes et standards en vigueur dans le monde dans les décennies qui viennent soient fixés par nous, et non par la Chine. Nous avons le pouvoir de le faire, alors faisons-le ! Dans ce partenariat renouvelé, l’Union européenne devra pouvoir discuter d’égal à égal avec les Etats-Unis. Cela signifie que l’élection de Joe Biden ne peut pas nous servir d’excuse pour ne pas « faire nos devoirs », notamment en matière de sécurité régionale. La Russie, la Turquie, la Libye et le Haut-Karabakh sont à nos portes, pas dans le voisinage des Etats-Unis. Indépendamment de qui occupe le Bureau Ovale, nous devons prendre notre destin en main et renforcer la Défense européenne commune. N’oublions pas non plus que la défaite de Donald Trump ne signifie pas, loin s’en faut, la fin du « Trumpisme » : ces quatre années vont laisser des traces, chez nous aussi. Le style de Trump, construit sur la recherche du conflit, l’agression permanente et la diffusion massive de « fake news » comme outil de pouvoir, a profondément divisé la société américaine. Il a aussi fait beaucoup d’émules. Les dirigeants populistes d’Europe et du monde entier ont certes perdu leur héros, mais le « Trumpisme » continuera à prospérer, avec tout ce que cela implique en termes de polarisation à l’extrême de nos sociétés, d’absence de dialogue et de remise en cause des vérités scientifiques. En Europe aussi, la montée de la colère, alimentée par les algorithmes des réseaux sociaux, nous guette. Soyons attentifs et vigilants pour éviter que Trump parti, d’autres « Trump », européens cette fois, ne reprennent le flambeau. Manfred Weber est député allemand au Parlement européen, président du groupe Parti populaire européen (PPE). Retrouvez sa chronique le dimanche sur lopinion.fr et le lundi dans l’Opinion, en alternance avec celle de Dacian Ciolos, président du groupe Renew Europe.

0 Réponses à “Un nouveau partenariat Europe États-Unis ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol