Autriche : un futur délit «d’islam politique»

Autriche : un futur délit «d’islam politique»

D’après une information de l’opinion suite aux attentats islamistes, l’Autriche envisage l’introduction d’une infraction pénale pour «  islam politique  ». Un délit qui viserait ceux qui favorisent l’islamisme sans être pour autant des terroristes

Il reviendrait au juriste de  définir des «  critères clairs  » afin d’établir l’appartenance à une organisation relevant de «  l’islam politique : «  une idéologie autoritaire qui veut transformer la société selon des valeurs considérées comme islamiques par ses sympathisants mais qui sont en contradiction avec l’ordre démocratique.  »

D’après le pouvoir, les Frères musulmans, visés par de multiples perquisitions la semaine dernière, constituent l’exemple parfait des organisations dans le collimateur de Vienne. «  Les Frères musulmans se distancient en Europe de la violence afin d’obtenir plus d’espace dans la société pour agir. Ce n’est qu’une stratégie. Pour se distancier de la violence en tant que Frère musulman, il faut rompre avec toute l’idéologie de la confrérie, avec ses pères fondateurs, avec sa symbolique

Sebastian Kurz, le président autrichien, se positionne stratégiquement depuis longtemps contre «  l’islam politique  ». Pour les responsables de la communauté musulmane, il reprend sous un terme plus policé l’islamophobie de l’extrême droite, avec qui il a gouverné de 2018 à 2019. L’écho au sein de la population est garanti : 70 % des Autrichiens considèrent que l’islam n’est pas compatible avec le monde occidental.

0 Réponses à “Autriche : un futur délit «d’islam politique»”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol