Un retour douteux de la croissance au niveau d’avant crise en 2022 ( Lemaire)

Un retour douteux de la croissance au niveau d’avant crise en 2022 ( Lemaire)

 

Même les propos du ministre de l’économie font douter de la reprise en 2022 de la croissance quand il déclare «Il faudra attendre au moins 2022 pour revenir à un niveau d’activité comparable à 2019», a-t-il expliqué. Mais le défi reste immense: «la crise sera longue, dure (…) C’est une prévision très volontariste. Il faut en avoir conscience», a admis le ministre.

Pourtant les chiffres sont têtus; en effet, pour l’année 2020 la France fera partie des pays modernes les plus touchés par la baisse d’activité. La régression du produit intérieur brut va atteindre au moins 11 %. L’année prochaine, les institutions financières internationales prévoient seulement une croissance de 5 %. Il faudrait donc un taux de croissance assez exceptionnelle en 2022 pour revenir au niveau de 2019. Cela d’autant plus que si la crise sanitaire a affecté évidemment très fortement la conjoncture économique, déjà en  2019 s’amorçait une baisse tendancielle de la croissance en fin de cette année. En outre ,il faut aussi prendre en compte le fait que lorsque la crise sanitaire sera enfin maîtrisée peut-être précisément début 2022 commenceront les mises en œuvre de politiques budgétaires destinées à assainir les comptes financiers qui dérivent complètement actuellement. Ainsi par exemple la dette est-elle passée de 100 % du PIB  à 120 % en quelques mois. Les déficits sont énormes pour le budget comme pour les comptes sociaux, sans parler de ceux des entreprises notamment des secteurs très fragilisés. Il y au ra sans doute une reprise à partir de 2022 mais elle sera très progressive car il faudra absorber le choc thérapeutique de l’enflure de l’endettement.

Le remboursement de cette dette passera par «la croissance, la responsabilité et les reforme», selon le ministre. «Nous ferons de la croissance avec le plan de relance qui fonctionne déjà bien. Il faudra sans doute compléter encore des mesures de soutien. Nous mettons de l’argent pour investir. Il faut enfin des réformes de structure, la première étant celle des retraites. On n’a rien abandonné. C’est clairement le premier chantier», prévient-il. La vérité c’est que le gouvernement est certainement dans le brouillard quant à l’avenir économique et financier cela d’autant plus que la crise de l’endettement concerne une grande partie du monde et qu’il faudra bien un jour ou l’autre payait le prix de la prodigalité de la machine à billets.

0 Réponses à “Un retour douteux de la croissance au niveau d’avant crise en 2022 ( Lemaire)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol