Plan de relance européen : bloqué par ll Hongrie

Plan de relance européen : bloqué par la Hongrie

 

Comme il fallait s’y attendre,  le plan européen n’est pas prêt d’entrer en application. Au mieux si tout se passe bien, les effets ne pourront être ressentis qu’à partir du second semestre 2021. Le calendrier pourrait encore être repoussé si un seul État manifestait son opposition. C’est notamment le cas de là Hongrie qui ne veut absolument pas que ce plan de relance soit subordonné à des questions d’Etat de droit qui la vise directement

«Bien que la Hongrie soit engagée en faveur de la coopération, à la vue des derniers développements elle ne peut pas fournir l’unanimité requise pour le paquet adopté en juillet» sur le budget européen 2021-2027, ainsi que le plan de relance post-Covid qui s’adosse à ce budget, indiquait une lettre de Viktor Orban à la commission européenne. Le Parlement européen et l’Allemagne, qui négociait au nom des Vingt-sept, se sont entendus jeudi pour que le futur budget intègre un mécanisme inédit conditionnant l’attribution de financements au respect des principes de l’État de droit (justice indépendante, liberté de la presse…).

Cet accord provisoire, qui doit encore être entériné par les États à la majorité qualifiée, a aussitôt suscité la fureur de la Pologne et de la Hongrie, toutes deux dans le collimateur de Bruxelles pour des réformes accusées de saper l’indépendance de la justice. Selon le site Mandiner.hu, Viktor Orban a estimé que «le mécanisme de sanction proposé est fondé sur des définitions légales vagues», qui créent notamment «des occasions d’abus politiques», et que «si cela reste le cas, le gouvernement hongrois n’a pas d’autres choix que de rejeter les autres éléments du paquet (budgétaire)».

Une source européenne a confirmé à l’AFP que cette missive avait bien été reçue par Charles Michel, Ursula von der Leyen, la présidence allemande de l’UE – mais également par le Portugal, qui prendra en janvier la suite de Berlin. Viktor Orban y explique «qu’il ne peut donner son accord au compromis sur la conditionnalité car cela ne correspond pas au paquet conclu en juillet», insiste cette source.

Compte tenu des enjeux économiques, il est probable que la présidence allemande actuelle va favoriser un compromis allant dans le sens des demandes de la Hongrie.

0 Réponses à “Plan de relance européen : bloqué par ll Hongrie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol