Fermeture des commerces : une hérésie pour l’UFC–Que Choisir

Fermeture des commerces : une hérésie pour l’UFC–Que Choisir

« Qui peut comprendre qu’en forçant les consommateurs à converger  les seules grandes surfaces, [...] on est face à une décision opportune, efficace, et donc acceptable? », a demandé Alain Bazot ce lundi dans un communiqué sur le site de l’association de consommateurs.

À ses yeux, « le critère de ’biens essentiels’ au lieu de celui de la capacité à réguler les flux, assurer de la distanciation, etc. manque de pertinence au-delà du fait qu’il est arbitraire ».  »Quels rayons inaccessibles? Comment? Quels contrôles? », s’est-il interrogé.

En outre, il a critiqué le fait que « le président ait pris sa décision initiale de fermer les seuls petits commerces, sans consultation des parties prenantes, à commencer par les représentants de consommateurs ».

« Cette forme de gouvernance sans aucune concertation, ni préparation préalable, n’est pas acceptable en 2020″, a-t-il jugé, estimant en outre que « la seule fermeture des commerces de proximité pose un problème de saine concurrence au premier sens du terme ».

Ces restrictions, décidées pour tenter d’endiguer la progression de l’épidémie de Covid-19, ouvrent  »une autoroute pour les plateformes de e-commerce, à commencer par les GAFAM, particulièrement Amazon », a-t-il encore tancé, y voyant  »la traduction d’une vision des modes de distribution de demain dont les consommateurs ne veulent pas, un univers régi par quelques grands opérateurs et qui tourne le dos à l’aspiration à davantage de proximité et d’humanité ».

0 Réponses à “Fermeture des commerces : une hérésie pour l’UFC–Que Choisir”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol