• Accueil
  • > santé
  • > Reconfinement : les interdictions et les exceptions

Reconfinement : les interdictions et les exceptions

Reconfinement : les interdictions et les exceptions

Le journal le Figaro énumère les interdictions et les exceptions dans le cadre du reconfinement.  Comme au printemps dernier, des sorties seront permises sur présentation d’une attestation, téléchargeable sur le site du gouvernement et disponible sur papier libre, sur l’application «TousAntiCovid», via le formulaire à imprimer et via un numéro vert (0 800 130 000). Seront autorisés les déplacements pour :

prendre l’air, faire du sport et sortir son animal de compagnie dans une limite d’une heure maximum et un rayon d’un kilomètre de son domicile ;

- des raisons professionnelles, si le télétravail n’est pas possible, se rendre à des formations, un examen ou un concours ;

- des raisons de santé (par exemple aller à l’hôpital, à la pharmacie) ;

- un motif familial impérieux, aider des personnes vulnérables et précaires ou garder un enfant ;

accompagner un enfant à l’école ou aller le chercher ;

- les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;

- participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;

se rendre dans un service public ou à une convocation judiciaire.

Deux attestations permanentes sont prévues : l’une signée par l’employeur pour les déplacements domicile-travail ; l’autre signée par un établissement scolaire pour les déplacements domicile-école. Les contrevenants s’exposeront à des sanctions.

Dans le secteur privé, le télétravail «devient la règle» pendant le confinement, «cinq jours sur cinq», a affirmé Jean Castex. Il «n’est pas une option» mais «une obligation» pour ceux qui le peuvent, a renchéri la ministre du Travail, Élisabeth Borne.

Par rapport au premier confinement, de nouvelles dérogations permettent l’ouverture :

- des commerces de gros ;

- des marchés ;

- des crèchesétablissements scolaires et périscolaires ;

- des hôtels et hébergements ;

- de toutes les structures de santé (cabinets dentaires, kinésithérapeutes, etc) ;

- des transports en commun ;

- des parcsjardinsforêts et plages.

Les commerces fermés, y compris les libraires, disquaires et restaurants feront l’objet d’une réévaluation dans deux semaines. Ils pourront proposer leurs produits en livraison et à emporter d’ici là.

D’autres commerces, déjà ouverts au printemps, ne fermeront pas :

- les commerces alimentaires ;

- les stations-service et les garages ;

- les laveries et blanchisseries ;

- les kiosques et bureaux de tabac ;

- les opticiens ;

- certains magasins spécialisés ;

- les fleuristes, jusqu’à dimanche soir, jour de la Toussaint.

Comme lors du premier confinement, les universités seront fermées. Tous les cours magistraux et les travaux dirigés auront lieu à distance. Mais certaines activités se tiendront physiquement : les travaux pratiques, les enseignements professionnels nécessitant du matériel spécialisé, les activités de recherche non réalisables à distance. La fréquentation des bibliothèques universitaires sera possible, sur rendez-vous.

0 Réponses à “Reconfinement : les interdictions et les exceptions”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol