Reconfinement: rebelote jusqu’à quand ?

Reconfinement: rebelote jusqu’à quand ?

Pour n’avoir pas su confiner à temps, puis avoir géré de façon lamentable la crise sanitaire, la France dit rebelote au confinement. Mais cette alternance de périodes restrictives et de moments plus laxistes pourrait bien se reproduire pendant longtemps tellement le flou persiste dans les orientations gouvernement. Faut-il encore rappeler qu’au départ on contestait officiellement l’utilité du masque, le considérant même comme dangereux.

 

Après en avoir reconnu l’intérêt, on s’est subitement aperçu que les stocks avaient disparu. Même chose pour l’insuffisance de produits de tests. Une insuffisance aussi plus générale d’équipements, de personnels et le produits sanitaires. On objectera que la crise est mondiale qu’elle affecte nombre de pays;  pas tous cependant et pas de la même manière.

 

Par parenthèse,  les moqueries à l’égard des les États-Unis concernant le Coronavirus sont bien peu pertinentes dans la mesure où les résultats français sont à peu près équivalents à ceux des Américains, c’est-à-dire très mauvais. À l’inverse la Chine bien sûr mais aussi le Japon qui ont su mieux gérer la crise.

 

Le gouvernement fait payer aux Français son incurie notamment en matière de contrôle de la mobilité. Il est clair que c’est  la fermetures des frontières qui devait très tôt intervenir il y a maintenant près d’un an, sitôt que le virus est apparu. Aujourd’hui, on immobilise les Français le plus possible, en retard évidemment même si c’est nécessaire car le virus a contaminé une part non négligeable de la population.

 

Le gouvernement est visiblement perdu accumulant les instructions contradictoires se  rabat donc sur le recours au reconfinement balayant d’un coup le couvre-feu décidé il y a quelques jours et qui pourtant devait aussi être le remède.

“J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus”, a dit le chef de l’Etat lors d’une allocution télévisée d’une demi-heure à Elysée.

Macron avoue-même son impuissance :

“Les mesures prises ne suffisent plus”, a-t-il souligné, alors qu’une cinquantaine de départements sont soumis à un couvre-feu depuis une dizaine de jours et que le nombre de contaminations explose en Europe. Macon oublie de dire que la situation française est l’une des plus graves comme lors de la première vague

Un peu à tout hasard pour ne pas péjaurer  encore davantage l’économie on va maintenir l’ouverture des crèches, écoles, collèges et lycées. Cela au motif de ne pas priver les enfants d’éducation nationale. En fait pour que les établissements scolaires assurent une garderie pendant que les parents travaillent. Notons cependant qu’on vient de découvrir que la charge virale des enfants – le plus souvent asymptomatiques– est aussi importante que celle des adultes !

Les cours devront se faire en revanche à distance à l’université.

“L’activité continuera avec plus d’intensité”, a dit le président. “L’économie ne doit ni s’arrêter ni s’effondrer”.

Certes l’économie ne va pas s’arrêter mais l’effondrement est probable. Alors qu’on prévoyait une chute du PIB de l’ordre de 10 % en 2020, il faudra s’attendre à une baisse sans doute voisine de 12 %.

Comme il est probable que des formes de confinement vont se prolonger au-delà d’un mois, l’hypothétique redressement du PIB de 5 % en 2021 sera aussi remis en cause.

0 Réponses à “Reconfinement: rebelote jusqu’à quand ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol