Relocalisation ? plutôt la réindustrialisation

Relocalisation ? plutôt  la réindustrialisation »

 

Pour l’économiste du CEPII Vincent Vicard, les délocalisations sont favorisées par la faible présence des salariés dans les conseils d’orientation des entreprises. Autre facteur d’explication: l’éloignement géographique entre les centres de décision (les sièges sociaux) et les unités de production.(Interview de la tribune)

 

Avec la crise, le débat sur la relocalisation de certaines activités en France fait rage alors que l’économie française s’enfonce dans la récession. Cette crise ne risque-t-elle pas plutôt d’accélérer la désindustrialisation du pays ?

VINCENT VICARD - C’est une question posée par le gouvernement dans son plan de relance. La crise actuelle est très différente de celles du passé. C’est d’abord une crise des services (restauration, culture, transport aérien). Contrairement à 2008, l’industrie est moins touchée. Cependant, les restrictions pour le transport de personnes sont amenées à durer. Cela peut poser des questions sur la pérennité de certaines entreprises et sur la viabilité des sous-traitants. L’industrie automobile est bien repartie après le confinement, alors que l’industrie aéronautique connaît bien plus de difficultés. Plutôt que la relocalisation, l’enjeu est sûrement plus celui de la réindustrialisation et de savoir comment accompagner certains secteurs vers plus d’industrie du futur par exemple.

La baisse des impôts de production va-t-elle dans le bon sens pour relancer l’industrie et relocaliser certaines activités ?

Beaucoup de mesures ont été mises en place sur la compétitivité-coût, avec le CICE notamment: les exonérations de cotisations représentent environ 60 milliards d’euros en année…

 

0 Réponses à “Relocalisation ? plutôt la réindustrialisation”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol