Moretti secoué

Moretti secoué

Non seulement le ministre de la justice a vu sa plainte à propos du parti national financier rejetée  mais en plus il doit assumer une motion de suspicion de la cour d’appel de Paris qui s’ajoute aux autres justement à propos de ce conflit d’intérêts. Par ailleurs

par ailleurs la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a demandé des « précisions » sur de « possibles conflits d’intérêts » au ministre de la Justice, à l’égard duquel elle dispose d’un pouvoir d’injonction, a appris l’AFP jeudi 8 octobre auprès de la HATVP.

Comme tout ministre, Eric Dupond-Moretti, ex-avocat, a remis depuis son entrée en fonction en juillet, à la Haute autorité, ses déclarations de patrimoine et d’intérêts. « Ces déclarations sont en cours de vérification » dans le cadre du processus normal de contrôle, et « un courrier a été envoyé récemment au ministre pour lui demander des précisions, qui concernent également de possibles conflits d’intérêts« , a indiqué la HATVP.

 

Face aux accusations des magistrats d’un « conflit d’intérêts« , Eric Dupond-Moretti avait affirmé plus tôt dans la matinée sur BFMTV que « le conflit d’intérêts, c’est quand on est juge et partie. Moi j’ai été partie, je me suis désisté, et je ne serai pas juge« . « Ces choses-là pour moi appartiennent déjà au passé« , a-t-il aussi déclaré, rappelant que l’enquête administrative était en cours et demandant à ce qu’on « laisse travailler » les magistrats « sans pression« .

0 Réponses à “Moretti secoué”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol