Retraites complémentaires gelées

 Retraites complémentaires gelées

Contrairement à ce qui avait été prévu et annoncé les retraites complémentaires pourrait être gelées.  Pourtant, l’accord signé en mai 2019 par les partenaires sociaux prévoyait que, durant quatre ans (de 2020 à 2023), les retraites complémentaires – qui représentent 60 % des pensions des cadres – soient indexées sur l’inflation, afin de préserver le pouvoir d’achat des retraités. Mais il n’était pas prévu qu’avec la crise l’inflation devienne supérieure à l’évolution des salaires. «Cette année, le salaire de référence va baisser de 7 % à 8 % en raison des mesures de chômage partiel, nous proposons donc de geler la revalorisation de la valeur de service du point, qui sert à calculer les pensions», justifie au Figaro Jean-Claude Barboul, le président CFDT de l’Agirc-Arrco. Tout en soulignant que la hausse sur l’inflation ne serait que de 0,1 %.

 

Pour régime Agirc-Arrco, d le déficit pourrait se creuser cette année à 6,5 milliards d’euros, après être revenu à l’équilibre l’an dernier. Surtout, les réserves s’amenuisent au regard des charges à couvrir: alors qu’elles représentaient 81 % des prestations servies en 2019 et encore 73 % en 2020, elles devraient tomber à 67% en 2021 et passer sous la barre des 50 % en 2026. À cette date, les réserves représenteront donc moins des six mois de prestations prévus dans l’accord de 2019.

0 Réponses à “Retraites complémentaires gelées”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol