Un plan pour l’illectronisme ( Sénat)

Un plan pour l’illectronisme ( Sénat)

L’illectronisme, qui consiste à ne pas savoir utiliser le numérique ou ne pas y avoir accès, touche pourtant 14 millions de Français, selon un rapport présenté jeudi par la mission d’information sur la lutte contre l’illectronisme du Sénat. Et près d’un Français sur deux ne serait pas à l’aise avec le numérique. Des chiffres trop élevés, qui placent pourtant l’Hexagone dans la moyenne européenne, selon la mission d’information lancée à l’initiative du groupe RDSE à majorité radicale.

Cette « fracture numérique générationnelle et sociale est un handicap dans une société toujours plus numérisée », dénonce en guise de préambule le rapport, qui formule 45 propositions pour l’inclusion numérique.

Or, maîtriser les outils numériques est de plus en plus nécessaire pour s’insérer sur le marché du travail (12% des demandeurs d’emploi ne les maîtrisent pas, selon le rapport) mais aussi accéder aux services publics. Le gouvernement a promis une dématérialisation à marche forcée de 100% des services publics à horizon 2022.

Il faudrait aussi parler parler de ceux qui ne peuvent disposer d’une connexion permanente et de qualité à Internet ou même à la téléphonie mobile.

0 Réponses à “Un plan pour l’illectronisme ( Sénat)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol