Dérive gauchiste des maires écolo dingos

Dérive gauchiste des maires  écolo dingos

 

On peut légitimement s’interroger à propos de l’équilibre mental de certains maires écolos qui s’attaquent à des symboles populaires sans doute pour masquer le vide de leurs stratégies écologistes. Certes la préoccupation environnementale devient majeure au même titre que l’emploi ou la santé par exemple voire la sécurité. Ceci étant, il  faut distinguer l’enjeu économique de sa traduction politique par les verts. En réalité,  certains maires écolos s’appuient sur une idéologie gauchiste visant surtout à détruire la société actuelle qui n’est certes pas sans défauts dans beaucoup de domaines notamment économiques, sociaux et bien sûr environnementaux. Pour autant la démarche révolutionnaire brutale d ne sert guère la cause écologique dans la mesure où l’opinion va se retourner contre ses nouveaux ayatollahs. Dans nombre de municipalités conquises les écolos, faute sans doute de vision globale, s’attaquent ainsi à quelques symboles. Ici on ferme brutalement une rue à la circulation, un pont. L’ennemi c’est évidemment la voiture. Il est clair que l’espace Viaire doit être redistribué mais il doit le tenir compte des contraintes des commerçants, des entreprises, des salariés et des consommateurs. D’où la nécessité d’organiser progressivement une mutation des systèmes de mobilité car l’interdiction brutale sans véritable alternative constitue en faite une politique punitive. La vérité c’est que d’élus verts se reposent sur une philosophie gauchiste. Ils combattent d’abord de l’impérialisme, le capitalisme et accessoirement les dégâts environnementaux. Les verts sont d’abord des politiques avant d’être des représentants du mouvement écologique. Si les mouvements politiques gauchistes traditionnels sont en perte de vitesse par contre nombre de militants se sont réinvestis chez les verts ou dans les organisations syndicales radicales. Des organisations radicales qui sont en train de ridiculiser un peu plus le mouvement syndical avec des actions de plus en plus irresponsables et minoritaires. On aura encore l’occasion de le constater avec la manif prévue le 17 septembre. De la même manière les verts  ridiculisent l’enjeu environnemental en s’attaquant au tour de France, aux arbres de Noël et autres objectifs secondaires.

Pour les radicaux, l’écologie est une  philosophie globale, une sorte de pensée inspirée du naturalisme politique qui va jusqu’à reconnaître une égalité des droits entre un arbre et un humain ! La confusion entre le respect impératif du à la nature, au monde vivant, à la biodiversité et leur reconnaissance en droist équivalents à ceux des humains- voire supérieurs- ne peut qu’interroger sur le type de civilisation soutenue par les verts.

 

0 Réponses à “Dérive gauchiste des maires écolo dingos”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol