Brexit – Londres: intox ou vraie rupture ?

Brexit - Londres: intox  ou vraie rupture ?

 

On peut se demander si Boris Johnson ne joue pas au poker lors  des négociations du Brexit. En effet, son projet de loi est en contradiction totale avec les traité internationaux qui visaient en particulier à normaliser les relations entre les deux Irlande et éviter à tout prix notamment de nouveaux affrontements entre protestants et catholiques.

Le rétablissement d’une frontière en Irlande du Nord constituerait un danger considérable pour la cohésion de l’Irlande . Cette décision de Boris Johnson qui s’assoit délibérément sur les traités internationaux relève peut-être d’une nouvelle intox. Peut-être au dernier moment va-t-il monnayer le retrait de son projet de loi contre de nouvelles concessions commerciales de la part de l’union économique.

 

Notons aussi la très grande hypocrisie du gouvernement britannique qui affirme qu’il a informé l’union européenne du maintien de cette loi invraisemblable tout en affirmant qu’il continue de rechercher une issue positive aux négociations en cours. « J’ai été parfaitement clair sur le fait que nous n’allions pas retirer cette loi et il l’a compris, a déclaré sur la chaîne d’information Sky News le ministre d’Etat Michael Gove après une réunion d’urgence avec le vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic, ajoutant avoir « souligné l’importance vitale d’arriver à un accord ».

Le maintien de ce projet de loi britannique véritable déni des traités internationaux constitue un véritable casus belli pour l’union européenne qui ne doit cependant pas tomber dans le piège de la provocation et doit aussi continuer les discussions pour ne pas porter le poids de la responsabilité de la rupture. Ce qui arrangerait politiquement Boris Johnson complètement acculé par l’écroulement de son économie aggravée par une lamentable gestion de la crise sanitaire.

Le texte à l’origine des actuelles tensions en le Royaume-Uni et l’Union européenne est un projet de loi britannique sur le marché intérieur. De manière unilatérale, il donne à Londres des pouvoirs qui devaient être partagés, selon l’accord de Brexit, avec les Européens concernant le régime douanier en Irlande du Nord.

De façon concrète, le projet de loi enfreint des dispositions clés du traité conclu l’an dernier, qui visent à garantir l’absence de frontière physique entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, qui est membre de l’UE, et à éviter la résurgence de tensions dans cette région, ensanglantée par trois décennies de « troubles » jusqu’à la signature de l’accord de paix du Vendredi saint en 1998.

0 Réponses à “Brexit – Londres: intox ou vraie rupture ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol