Industrie : la redécouverte !

Industrie : la redécouverte !

 

 

Le gouvernement a peut-être redécouvert l’intérêt d’une industrie forte. Il y a cependant du chemin à parcourir pour redresser la situation en France qui a vu son industrie réduite de moitié en une vingtaine d’années. Encore aujourd’hui, la politique industrielle est gérée à court terme par Bercy et  il y a longtemps que le ministère de l’industrie a lui aussi disparu. Pour redonner un peu d’oxygène à un secteur qui ne cesse de s’affaiblir, Bercy a cependant décidé de mettre une petite enveloppe de 100 millions à disposition de l’industrie le gouvernement veut aider financièrement des projets dans cinq secteurs « critiques » et prioritaires : la santé, l’agroalimentaire, l’électronique et l’industrie lourde. Il est cependant clair qu’avec une telle enveloppe le projet manque sérieusement d’ambition.

L’idée est d’aller vite avec un appel à projets doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros lancé dès cet été. « Cela concerne les créations de nouvelles lignes, les augmentations de capacités ou la modernisation des sites. Chaque comité de filière industriel nous a remonté des domaines dans lesquels des relocalisations ou de nouveaux projets sont possibles. Ce n’est pas de la théorie », explique Agnès Panier-Runacher, la ministre déléguée à l’industrie, qui a déjà en main une trentaine de projets concrets proposés par des entreprises pour « pallier les vulnérabilités dans certains secteurs ».

Le premier terrain de jeu visé est celui de l’industrie pharmaceutique et de la santé, avec les médicaments, le matériel et notamment celui manié en réanimation et en diagnostic in vitro, ou encore l’utilisation des données. Le deuxième concerne l’électronique, Bercy déplorant la grande déprime de la production de cartes électroniques – un segment dans lequel « la France est pieds et poings liés par rapport à l’Asie, mais où les industriels français peuvent se construire des positions de niche et une capacité à ajuster la production aux besoins », souligne Agnès Panier-Runacher.

 

Le gouvernement a également des vues sur la production de lin, de chanvre, de colza, de pois ou de lentilles, sur les nouvelles protéines animales, la transformation agroalimentaire, les emballages en biomatériaux ou sur la traçabilité des aliments. Bercy insiste également sur les projets liés à la chimie ou à la sidérurgie , « l’arrêt de la chaîne logistique internationale ayant mis le doigt sur nos impasses », dit-elle. . Bercy veut soutenir au moins une dizaine de gros projets cette année.

0 Réponses à “Industrie : la redécouverte !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol