Croissance Europe : redémarrage ou rattrapage ?

Croissance Europe : redémarrage ou rattrapage ?

L’économie européenne a enregistré une forte expansion en juillet. La question de savoir s’ il s’agit d’un redémarrage durable ou d’un phénomène de rattrapage. En effet du fait de la crise sanitaire et de la paralysie une d’une grande partie de la production pendant plusieurs mois, les stocks dans certaines filières sont à sec. Il faut donc les reconstituer et la machine productive a tourné à un haut niveau en juillet. Traditionnellement aussi mais encore plus cette année, les entreprises ont anticipé le quasi gel économique du mois d’août, ce qui a contribué à dynamiser encore davantage la reprise. On ne veut pas tirer de conclusions de cette renaissance économique, elle dépendra surtout des consommations intérieures. De ce point de vue, les ménages sont encore attentistes, ils craignent surtout une situation sociale dégradée à la rentrée avec notamment un déferlement de la vague de chômage. Des conséquences aussi sur le pouvoir d’achat. Selon les derniers indices Markit, l’activité dans le secteur privé (industrie et services) a rebondi entre juin et juillet. En dépit de ce rebond, la récession qui frappe violemment certains pays de la zone euro déjà fragilisés (Italie, Espagne, Grèce), risquent d’accroître les déséquilibres macroéconomiques sur le Vieux Continent.

Les signaux verts de l’économie européenne se multiplient. Selon le dernier indice composite de l’institut Markit publié mercredi 5 août, l’activité du secteur privé est passée de 48,5 à 54,9. Au dessus de 50, l’économie est en phase d’expansion. C’est la première fois que cet indicateur dépasse ce seuil depuis le mois de février et qu’il connaît sa plus forte accélération depuis deux ans.

« Accompagnant un rebond de la production dans le secteur manufacturier, le retour à la hausse de l’activité dans le secteur des services laisse espérer une reprise de la croissance économique de la région au troisième trimestre après l’effondrement sans précédent de l’activité globale observé au deuxième trimestre », explique Chris Williamson, chef économiste chez Markit.

La levée progressive des mesures de confinement et d’endiguement a permis à la plupart des activités de repartir dans des conditions sanitaires et sociales parfois complexes.

En dépit de cette embellie, le PIB de l’économie européenne s’est contracté à un niveau record. Les dernières estimations de la direction statistique de la Commission européenne (Eurostat) indiquent que le PIB a reculé de 12,1% .

0 Réponses à “Croissance Europe : redémarrage ou rattrapage ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol