La fin des terrasses chauffantes

La fin des terrasses chauffantes

 

La fin des terrasses chauffantes, comme les chaudières à fioul. Et sans doute une mesure également écologiquement souhaitable mais va provoquer de très fortes réactions de la part de propriétaires de bars et de restaurants. Le plus souvent les terrasses visées sont constituées de plastique souple plus ou moins flottant. On pourrait voir apparaître d’autres techniques avec des bâtiments en plastique dur type plexiglas avec de vraies fermetures et qui pourrait éventuellement être démontées pour  obéir aux règles d’urbanisme. En attendant la profession a fortement réagi;  elle qui a déjà été tellement touchée pendant des mois par les conséquences du virus. Là aussi on aurait  pu penser à des mesures de transition car malheureusement dans certaines villes l’espace est compté et d’une certaine manière les terrasses font partie de la valeur du fonds de commerce. Autre mesure retenue: l’obligation de fermer les portes de l’ensemble des bâtiments climatisés ou chauffés accueillant du public, a déclaré Barbara Pompili en dénonçant des “aberrations écologiques” conduisant à une “surconsommation injustifiée d’énergie”.

Dans la mesure où cette disposition va notamment concerner des restaurateurs déjà très éprouvés par les répercussions de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, “nous rendrons ces mesures obligatoires à la fin de l’hiver prochain pour éviter que ça pèse trop fortement sur eux dans un premier temps”, a souligné la ministre.

0 Réponses à “La fin des terrasses chauffantes”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol