Moral des patrons : du mieux

Moral des patrons : du mieux

 

Il y a du mieux pour le moral des patrons. Sans doute l’effet du plan de relance européen et autres plans nationaux aussi une certaine reprise de la consommation même si les niveaux sont encore assez inférieurs à ceux de fin 2019.

 

Après que l’indicateur de l’optimisme a atteint son plus bas historique au mois de mai (49), il avait  regagné 24 points entre mi-mai et mi-juin (73). L’augmentation se poursuit aujourd’hui (+5 points en un mois) mais avec moins d’intensité et ne rattrape pas les scores d’avant crise (78, soit 14 points de moins qu’en février dernier). L’indice baisse légèrement chez les dirigeants d’entreprises de dix salariés et plus (-7 points).  L’inquiétude, reste le sentiment majoritaire (35%, +2 points), sans pour autant atteindre des pics comme en mai dernier (44% alors), et4 continue de faire jeu égal avec la confiance (35%, +4 points). Alors que l’appréhension d’une seconde vague se renforce, l’attentisme poursuit sa progression avec une augmentation de 7 points (26%). o Comme en juin, les sentiments sont très partagés, notamment pour les plus petites entreprises qui sont autant (35%) à se dire inquiètes que confiantes, quand la confiance domine plus largement chez les entreprises de 10 salariés et plus (42% contre 31% inquiètes). o L’inquiétude est également plus présente parmi les dirigeants des secteurs du commerce (40%) et des services (35%), chez qui elle est majoritaire.  L’enregistrement d’une baisse du niveau d’activité depuis le début de l’été par une majorité d’entre eux (59%, dont 26% très fortement) peut expliquer les craintes que les dirigeants expriment mais également l’attentisme dont ils font preuve. Plus d’un tiers juge que l’activité stagne (35%), et seuls 6% qu’elle a augmenté. La situation économique difficile vécue par les entreprises se répercute sur les intentions de recrutement (6%, -3 points). o Le secteur du commerce, qui regroupe notamment les cafés hôtels et restaurants, est particulièrement touché par la baisse d’activité (67%), suivi par le secteur des services, qui inclue notamment les arts et spectacles (59%). A titre de comparaison, moins de la moitié des dirigeants d’entreprises industrielles déclare la même chose (44%). o Les entreprises de moins de 10 salariés soulignent aussi plus souvent une baisse d’activité (60% contre 44% des entreprises plus importantes).  Et de fait, s’agissant des perspectives à l’égard de leur entreprise dans les 12 prochains mois, les dirigeants se montrent pour le moins4 attentistes avec une part d’entre eux se montrant confiants certes majoritaire (59%), mais relativement inchangée par rapport au mois dernier (-2 points). La confiance quant à l’évolution de l’économie française et de l’économie mondiale se stabilise (35% chacune), avec une tendance à la hausse observée ce mois-ci (+5 et +4 points) qui devra être confirmée ou non dans les mois à venir. o Les dirigeants du secteur du commerce, en première ligne face à la propagation du virus, demeurent moins optimistes quant aux perspectives d’évolution de leur entreprise (53% contre 59% en moyenne, et 70% dans l’industrie)

0 Réponses à “Moral des patrons : du mieux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol