» Organiser la démobilité » ? (Christophe Najdovski, Paris)

 » Organiser la démobilité » ? (Christophe Najdovski, Paris)

Le terme n’est pas très joli mais ce que suggère Christophe Najdovski  , l’adjoint à la maire de Paris chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l’espace public c’est une remise en cause de la nature et du volume de mobilité passant sans doute interne vers une refonte d’une organisation sociale et urbanistique. Bref une remise en cause aussi de l’aménagement du territoire , de la façon de vivre et de travailler. (Interview la Tribune)

 

 Le déconfinement a commencé lundi dernier à Paris… Qu’est ce qui a changé dans le retour des Parisiens et des Franciliens dans ce qui étaient leurs habitudes de mobilité ?

CHRISTOPHE NAJDOVSKI -  La crise du Covid oblige à repenser la mobilité et il est fortement probable que la société ne puisse plus se mouvoir comme avant. Ce qui est réellement nouveau, c’est le développement massif du télétravail. C’est une opportunité intéressante parce que dans le même temps, nous constatons une défiance et une désaffection vis-à-vis les transports en commun qui risquent de durer.

De plus, les mesures de distanciation sociales réduisent à 20% la capacité d’emport des transports en commun. Dès lors, la suite logique est un report modal massif vers des transports individuels. Sauf qu’on risque de se retrouver avec près de 8 millions de personnes qui doivent trouver quotidiennement une alternative aux transports en commun. Dès lors, le télétravail est une réponse adéquate et il incombe aux entreprises d’organiser une forme de démobilité de leurs salariés à travers le télétravail.

Votre crainte n’est-elle pas aussi un retour de la voiture individuelle ?

On ne peut pas revenir vers le tout voiture, sinon c’est la thrombose. Qui voudrait passer des heures dans 500 km de bouchons ? On ne pourra pas revenir en arrière. Il faut organiser les alternatives à la voiture individuelle.

Les Franciliens ne sont pas tous éligibles à des mobilités douces de type vélo… Comment faire avec une offre de transports en commun fortement réduite ?

Nous avons ouvert une trentaine de parking-relais aux portes de Paris qui permettent d’accueillir les Franciliens. Pendant la période exceptionnelle qu’a été le confinement et qui va se poursuivre tant que durera cette nécessité de mesures sanitaires dans les transports en commun, ces parkings seront gratuits pour les détenteurs d’un Pass Navigo. Encore une fois, organiser la démobilité via le télétravail est la meilleure façon d’éviter les mouvements pendulaires de masse de salariés. Le télétravail ne doit plus être l’exception mais la règle pour les entreprises qui le peuvent.

0 Réponses à “ » Organiser la démobilité » ? (Christophe Najdovski, Paris)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol