Pompeo pour une coalition anti-chinoise

Pompeo pour une coalition anti-chinoise

 

 

Les États-Unis, la Grande-Bretagne mais aussi la France montent  le ton vis-à-vis de la Chine concernant les graves entraves aux libertés individuelles et collectives et systèmes répressifs mis en place en particulier chez les ouïghours et à Hong Kong. Le changement de tonalité des pays occidentaux correspond aux net durcissement de la politique du parti communiste chinois tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières.

Un parti communiste chinois qui se sent libéré de toute contrainte démocratique depuis qu’il a décidé de prolonger à vie le mandat de son président . Bref le risque du retour du maoïsme responsable directement de 13 millions de morts. Le chef de la diplomatie américaine a dénoncé la Chine comme un pays agressif, citant les revendications de Pékin en mer de Chine méridionale, les différends avec l’Inde, ou l’épidémie liée au coronavirus que Mike Pompeo a accusé la Chine d’avoir exploitée de manière “honteuse”.

“Nous espérons pouvoir bâtir une coalition qui comprend cette menace et s’emploiera collectivement à convaincre le Parti communiste chinois qu’il n’est pas dans son intérêt d’avoir ce genre de comportement”, a déclaré Mike Pompeo devant la presse, au côté du ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab.

“Nous voulons que chaque pays épris de liberté et de démocratie (…) comprenne la menace que représente pour lui le Parti communiste chinois.”

La Chine accuse les pays occidentaux, et en particulier les Etats-Unis, d’hystérie anti-chinoise et de comportement colonialiste.

0 Réponses à “Pompeo pour une coalition anti-chinoise”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol