Soldes d’été : des commerçants dubitatifs

Soldes d’été : des commerçants dubitatifs

 

Des commerçants s’interrogent sur le niveau des soldes  d’été. Plusieurs raisons à cela d’abord le décalage du calendrier qui mécaniquement fait partir en vacances nombre d’acheteurs potentiels. La tendance également structurelle à tassement des achats de textile. Pour les grandes enseignes, la période n’est pas totalement propice aux achats, alors qu’une partie des Français sont déjà partis pour les vacances estivales.

“Les grands départs, c’est à partir du 14 juillet donc je dirais que le calendrier n’est pas très favorable”, regrette Pierre Pelarrey, directeur général de Printemps Haussmann, qui anticipe une forte baisse de la fréquentation de l’établissement par rapport à la période des soldes de l’année dernière.

Il dit devoir miser sur l’appétit des consommateurs, plus aiguisé après trois mois de privation.

Un appétit des consommateurs qui s’est réveillé en mai et apparemment aussi en juin reste à savoir quelle sera la part des soldes dans cette reprise

Les commerçants seront toutefois attentifs aux mesures sanitaires, alors que la circulation du virus – qui a déjà fait plus de 30.000 morts dans le pays – continue d’augmenter en France. Emmanuel Macron a annoncé mardi que le port du masque serait rendu obligatoire dans les espaces publics clos, probablement à partir du 1er août.

0 Réponses à “Soldes d’été : des commerçants dubitatifs”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol