Hausse de l’euro

Hausse de l’euro

 

 

On ne sait pas si la hausse de l’euro constatée des dernières séances découle de perspective plus optimiste pour la région européenne notamment à travers son plan de relance qui pourrait être arrêté d’ici quelques jours ou bien si cela est à imputer à la catastrophe sanitaire des États-Unis qui va aussi tirer vers le bas l’économie américaine.

 L’euro progressait, ce mercredi 15 juillet, face au dollar, atteignant en cours de séance un niveau plus vu depuis quatre mois, à deux jours d’un sommet européen qui s’annonce tendu et divise les analystes. Vers 19H20 GMT (21H20 à Paris), l’euro prenait 0,04% face au billet vert, à 1,1405 dollar. La monnaie unique européenne est montée vers 13H30 GMT jusqu’à 1,1452 dollar, un niveau plus vu depuis la mi-mars.

Cette hausse de l’euro est alimentée par «les espoirs que le plan de relance (européen) sera accepté après que la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez se sont engagés à aller de l’avant» sur ce projet, explique Fiona Cincotta, analyste pour City Index. Sceptique au début, Antje Praefcke de Commerzbank, indique dans une note ne pas exclure que Mme Merkel «sorte le lapin du chapeau samedi en présentant au marché un compromis». Au contraire pour Derek Halpenny, analyste chez MUFG, une approbation dès le sommet européen de cette semaine, qui aura lieu vendredi et samedi, reste «peu probable», au vu des informations de presse.

En début de semaine, la chancelière allemande s’était dite incertaine que les dirigeants des 27 pays de l’UE parviennent à un accord sur ce plan de 750 milliards d’euros proposé par la Commission. Selon M. Halpenny, le regain de vitalité de l’euro s’explique aussi par de «meilleures attentes concernant la croissance, comparé aux États-Unis», confrontés à la flambée des cas de coronavirus.

Le pays est le plus touché par la pandémie, aussi bien en nombre de décès que de cas (respectivement 136.000 pour 3,43 millions), avec une forte progression en particulier dans les États du Sud et de l’Ouest. Les dernières actualisations de modèles épidémiologiques prévoient une augmentation du nombre journalier de morts avec un bilan qui devrait augmenter de 15.000 morts d’ici le 1er août, selon la moyenne de modèles de 23 groupes de recherche publiée mardi par une équipe de l’université du Massachusetts.

L’Europe est encore loin d’avoir surmonté la crise sanitaire et la crise économique. Toutefois après il est vrai qu’après beaucoup d’hésitations les Etats qui la composent ont pour la plupart (Grande-Bretagne exclue ) ont pris des mesures pour limiter la mortalité et adapter le système sanitaire. À l’inverse, aux États-Unis,( aussi ailleurs comme au Brésil), on en est encore à la contestation du danger que peut représenter le Coronavirus. Pire, par cette contestation on favorise l’expansion du virus et la situation devient catastrophique dans nombre de zones. Finalement la hausse de l’euro et peut-être davantage à imputer à l’incurie de TRump qu’aux perspectives de rétablissement de l’Europe

0 Réponses à “Hausse de l’euro”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol