«Relancer le produire en France »( Jean-Hervé Lorenzi )

 «Relancer le produire en France »( Jean-Hervé Lorenzi )

Pour cause de crise sanitaire, les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence se dérouleront exceptionnellement cette année en ligne et en direct depuis des studios de la Maison de la Radio. Pendant 3 jours, du vendredi 3 au dimanche 5 juillet, cet « Aix-en-Seine » se veut une plateforme de débats pour chercher des solutions, rebâtir l’économie sur des bases nouvelles. À l’ouverture des Rencontres 2020, entretien dans la Tribune avec son fondateur, Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes.

 

 

-Cette crise de 2020 n’est pas comme les autres ?

JEAN-HERVÉ LORENZI - Avant la pandémie de Covid-19, l’économie mondiale était déjà en fort ralentissement avec un risque de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, une Europe relativement absente sur la scène mondiale. La crise sanitaire a accentué toutes ces tensions. La France a été particulièrement touchée, parce que notre pays a appliqué un confinement très strict et avait des faiblesses structurelles, liées à sa désindustrialisation.

La première réponse politique à la crise a été réussie. Il s’agissait de protéger l’économie, les salariés, les entreprises, avec une palette d’aides publiques : chômage partiel, prêts garantis par l’Etat, soutien aux secteurs les plus affectés, ce qui a donné les plans aéronautique, automobile, tourisme… Nous devons relancer…le produire en France…. »mais il faut du temps. et ne plus espérer de reprise immédiate dite en V.

 

La reprise en V, c’est celle que tous les observateurs ont espéré mais que la plupart ont déjà effacé des tablettes. Le président du Cercle des économistes, Jean-Hervé Lorenzi, fait partie de ceux qui n’y croient pas. « Non, bien sûr que non » tranche-t-il sur le plateau de Good Morning Business, ce jeudi.

Celui qui organise ce weekend les traditionnelles Rencontres économiques d’Aix rappelle que l’économie n’est pas une science prédictive et doit s’analyser sur le temps long. « La crise de 2008-2009, qui est 5 fois moins importante que celle qu’on vit, les Etats-Unis ont mis trois ans à revenir au même niveau de leur activité de 2007 et l’Union européenne 5 ans » rappelle-t-il.

Pourtant, certains signaux se montraient rassurants, comme les ventes automobiles qui sont repartis vers la hausse. « Les gens oublient toujours que l’économie, c’est long » souligne Jean-Hervé Lorenzi. Ça ne signifie pas qu’il n’y ait pas de reprise ».

D’ailleurs, l’activité de ces dernières semaines se rapprochait doucement du niveau d’avant-crise. « C’est là où il y a une confusion » poursuit l’économiste. « On dit : ‘c’est formidable, on se rapproche de la consommation [d'avant crise]. Mais -5%, c’est -5% ! Donc il faut du temps. Il y a des tas de phénomènes qui vont avoir lieu » comme « le chômage qui va apparaître de manière plus directe ».

Selon les dernières prévisions de la Banque de France, le PIB français devrait reculer de 15% au deuxième trimestre de l’année 2020 et pourrait chuter de 11% sur l’ensemble de l’année.

0 Réponses à “«Relancer le produire en France »( Jean-Hervé Lorenzi )”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol