l’OPEP+, : encadrement du pétrole toujours en question

l’OPEP+, : encadrement du pétrole toujours en question

 

 

Pour tenter d’ajuster le bon volume de production à une demande en net fléchissement, les membres de l’organisation OPEP plus n’en finissent pas de se réunir pour trouver le bon volume de production à une demande en nette fléchissement. Les prix du pétrole ont enregistré des mouvements de yo-yo en particulier à la baisse et les prix sont encore inférieurs de 40 % à ce qu’ils étaient au début de l’année. Le signe que la demande est encore inférieure à l’offre.

Pourtant les producteurs ont réduit leur production de 9,7 millions de barils par jour (bpj) depuis début mai, une baisse sans précédent qui équivaut à 10% de l’offre mondiale totale et vise à favoriser le rebond des prix du brut.

Le groupe a convenu au début du mois de prolonger cet accord jusqu’à la fin juillet; sa production devrait ensuite n’être plus réduite que de 7,7 millions de bpj jusqu’en décembre. Le problème principal est d’obtenir le respect de ses quotas de production par la majorité des producteurs certains ont un besoin urgent des ressources du pétrole qui parfois représente la quasi-totalité de leurs ressources financières.

Aucune recommandation n’a été faite à l’issue de la réunion, même si le comité a prié certains pays, l’Irak et le Kazakhstan notamment, de se conformer davantage au quotas qui leur ont été attribués.

La date de la prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de surveillance (JMMC) a par ailleurs été fixée au 15 juillet. Le JMMC y débattra alors des coupes dans les pompages pour le mois d’août. De toute façon en l’état des incertitudes économiques, voire même des menaces potentielles pour une résurgence d’un nouveau Corona virus il est difficile de faire des projections. On peut effectivement se fonder sur une baisse de croissance mondiale comprise entre 7 et 10 pour cent. Rien n’est sûr dans ce domaine et surtout on pourrait constater de nombreuses dispersions autour de cette moyenne care les pays n’ont pas été affectés de la même manière ni sur le plan sanitaire ni sur le plan économique.

Sur le marché pétrolier, le cours du baril de Brent évoluait jeudi légèrement autour de 41,36 dollars. Il a repris plus de 150% par rapport à son plus bas de la mi-avril (15,98 dollars) mais reste inférieur de près de 40% à son niveau du début de l’année.

0 Réponses à “l’OPEP+, : encadrement du pétrole toujours en question”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol