France « Reprise » : avec une diminution du PIB de 17 % !

France « Reprise » : avec une diminution du PIB de 17 % !

 

C’est presque une victoire qui est annoncée par l’INSEE et le gouvernement. On s’attendait en effet à une baisse du prix de 20 %. En réalité, elle sera limitée à 17 %. Pas vraiment de quoi quand même s’enthousiasmer surtout si on prend en compte les vagues de licenciements annoncées qui vont nécessairement peser sur le pouvoir d’achat en général, et sur emploi donc sur la demande des ménages. Aujourd’hui dans l’aérien demain dans le tourisme après demain dans les PME.

Dans ses dernières prévisions, livrées fin mai, l’Insee tablait sur une chute un peu plus marquée du produit intérieur brut (PIB) de la France pour le trimestre en cours, de 20%, après une contraction de 5,3% sur les trois premiers mois de l’année.

“Ce serait la plus forte récession depuis la création des comptes nationaux français en 1948”, souligne l’institut.

Les différents dispositifs mis en place par le gouvernement pour soutenir entreprises et ménages (chômage partiel, fonds de solidarité, etc.) ont permis de placer l’économie française “sous anesthésie” tout en maintenant “des conditions qui rendent un redémarrage possible”.

Ainsi, avec l’allègement du confinement lancé le 11 mai, l’activité économique a été inférieure de 22% à son niveau normal le mois dernier, alors qu’elle avait été amputée de 29% en avril. Cette perte d’activité par rapport à une situation normale devrait être contenue à 12% en juin, estime l’Insee. Évidemment -17 % pour le Bib au lieu de -20 % constituent une situation préférable mais cela n’empêchera pas le pays de tutoyer une baisse de presque pour cent du pays pour l’ensemble de l’année 2020. L’INSEE souligne le caractère intéressant du rebond de la consommation des ménages qui avaient diminué de 31 % en avril et limité à -7 % en mai

Autre indicateur encourageant, le rebond de la consommation des ménages enregistré lors de la réouverture de nombreux commerces semble durable: alors qu’elle se situait à 31% en deçà de la normale en avril, elle est revenue en mai. Là aussi on peut se réjouir d’un plus grand dynamisme économique mais en prenant en compte les phénomènes de rattrapage du fait de la paralysie pendant la crise sanitaire. Pas sûr donc qu’on limite la baisse de la consommation à -5 % comme le prévoit l’INSEE en juin.

Prudente INSEE indique que  » constat ne permet pas de prédire le moment où l’économie sera revenue à son niveau d’avant crise”, observe l’institut.

Il faut se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps on annonçait une nette reprise en 2021 compensant ainsi les baisses enregistrées en 2020. Des prévisions qui ont été revues puisque désormais la Banque de France pense que l’économie française ne sera en capacité de retrouver son niveau déclivité d’avant crise qu’à partir de 2022 . En clair l’économie française pourrait être encore dans le rouge en 2021 comparée de 2019. De quoi suffisamment détériorer les grands équilibres économiques et sociaux entre ( budget, Unedic, chômage partiel, retraite et autres plans de soutien).

0 Réponses à “France « Reprise » : avec une diminution du PIB de 17 % !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol