• Accueil
  • > santé
  • > Coronavirus France : hausse des décès et stabilisation des personnes infectées

Coronavirus France : hausse des décès et stabilisation des personnes infectées

Coronavirus France : hausse des décès et stabilisation des personnes infectées

Contrairement à l’idée répandue encore ces derniers jours, il n’est pas certain que la France soit  complètement sortie de cette crise imprévisible que constitue le Coronavirus. On pensait en effet que globalement les statistiques montraient  une régression régulière du nombre de personnes infectées. Sur ce point les statistiques donnent raison sauf pour la hausse hier du nombre de décès. 111 décès supplémentaires provoqués par le nouveau coronavirus, pour un bilan de 29.547 morts depuis le début de l’épidémie, a annoncé la direction générale de la santé (DGS). Reste cependant la menace de la reprise de zones d’infection à Pékin même qui pourrait démontrer la capacité de résistance du virus voir même ses capacités de mutation.

Ce bilan se répartit entre 19.090 décès au sein des établissements hospitaliers et 10.457 dans les Ehpad et autres établissements sociaux et médico-sociaux, dont les données n’avaient pas été communiquées depuis une semaine.

Le nombre de décès en Ehpad s’est établi à 73 au cours des sept derniers jours, après 34 au cours de la semaine précédente.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison du COVID-19, la maladie provoquée par le coronavirus, continue de baisser, à 10.535 contre 10.752 lundi.

Le nombre de cas graves traités dans les services de réanimation poursuit également sa diminution, à 820 contre 846 lundi.

Le nombre de cas de contamination s’élève à 157.716, soit 344 nouveaux cas en 24 heures. Au total, 239 “clusters” (regroupements de cas) ont été signalés depuis le 9 mai, deux jours avant le début du déconfinement en France, dont six nouveaux depuis lundi et 117 qui ne sont plus actifs.

“Aucun cluster ne témoigne à ce jour d’une transmission communautaire non contrôlée”, a précisé la DGS dans son communiqué.

Avec son application “StopCovid”, disponible depuis le 2 juin dernier, la France utilise la technologie Bluetooth à travers un système centralisé tandis que l’Allemagne, l’Italie et d’autres pays ont opté pour une identification des contacts par Bluetooth également mais limitée aux échanges entre smartphones.

“Il est un peu plus délicat de développer les normes techniques d’interopérabilité entre des systèmes décentralisés et le système centralisé développé par la France”, a observé Margrethe Vestager lors d’une audition organisée par l’Assemblée nationale française.

La France a précisé que l’accès à ses données centralisées était une affaire de souveraineté. L’application “StopCovid” a été téléchargée par environ 1,5 million de personnes – soit 2% de la population française.

Le développement de l’application a été mené par l’Institut national de recherche Inria, avec le soutien de plusieurs entreprises françaises, notamment Orange, Capgemini et Dassault Systèmes. Derrière cette bataille technologique pourrait aussi se dissimuler une bataille de partage des données sanitaires pourrait être fort utile pour la pandémie en cours voir d’autres. La bataille pourrait donc bien être également économique

0 Réponses à “Coronavirus France : hausse des décès et stabilisation des personnes infectées”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol