La dette française : autour de 120 %

La dette française : autour de 120 %

 

 

La dette d’un pays se calcule en valeur absolue mais surtout en pourcentage du PIB pour permettre des comparaisons avec les pays voisins. En faite,  on était proche avant la crise d’une dette ramenée à près de 100 % du PIB. Après le Coronavirus,  cette dette pourrait passer tour de 120 % du PIB . Deux raisons à cela. La première, c’est que les ressources fiscales auront tendance à se tasser nettement sous l’effet de la baisse de la croissance (autour 10 pour cent pour le ), la seconde c’est qu’il faudra dépenser bien davantage pour  financer la crise sanitaire , soutenir des entreprises et le pouvoir d’achat des ménages. Dans les hypothèses les plus optimistes on va perdre au moins 100 milliards de recettes fiscales, tandis que les mesures -dont beaucoup encore à l’étude –vont coûté 100 à 300 milliards pour  soutenir les entreprises et le pouvoir d’achat. La dette publique de la France devrait dépasser 115% du produit intérieur brut (PIB) à la fin de l’année en raison du poids des mesures pour faire face à la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus, a dit le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dimanche sur RTL en gros il va falloir emprunter plusieurs centaines de milliards. Il s’agit de dette publique auquel il faudra ajouter des dettes privées dont certaines sont d’ailleurs garanties par l’État.

“La dette, c’est à la fois les dépenses que l’on fait, et on en fait beaucoup, et les recettes qu’on n’a pas. Dans cette crise il y a une sorte d’effet ciseau, vous dépensez plus et vous avez moins de recettes fiscales parce qu’il y a moins d’activité”, a-t-il déclaré au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

“Ce sera plus que les 115% très certainement”, a-t-il ajouté, tout en répétant que le gouvernement n’avait pas l’intention d’augmenter les impôts pour réduire la dette. L’Insee a indiqué fin mars que la dette publique était ressortie à 98,1% du PIB en 2019, comme en 2018, mais que le déficit public était passé dans l’intervalle de 2,3% à 3%.

En avril, le gouvernement français a dit s’attendre à ce que les aides anti-crise coûtent 100 milliards d’euros, soit plus de 4% du PIB.

0 Réponses à “La dette française : autour de 120 %”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol