• Accueil
  • > santé
  • > Hôpital un plan pour l’été….très partiel

Hôpital un plan pour l’été….très partiel

Hôpital un plan pour l’été….très partiel

 

Le ministre de la santé donne l’ impression d’être très volontariste en affirmant qu’il y aura  un plan pour le pour l’été. Un plan qui risque d’être très partiel car il ne pourrait traiter que d’une partie de la problématique à savoir les rémunérations du personnel soignant….. et encore. Dans le cas d’une problématique globale,  il y a évidemment l’organisation et le financement de l’hôpital.

Les hôpitaux sont en effet devenu des usines certes très pointues médicalement mais qui en réalité ne sont guère gérés sauf par une superstructure bureaucratique et beaucoup trop nombreuse. Bizarrement, le Corona aura fait sauter les frontières de l’organisation, des services et des chapelles.

L’hôpital ne se limite pas  aux personnels soignants, il comprend un énorme appareil administratif et de très gros supports logistiques. L’ensemble mériterait d’être audité très sérieusement. Au-delà des questions d’organisation, se posent aussi le problème du financement et des critères objectifs d’évaluation de la performance des hôpitaux.

Concernant la question des salaires, pour le personnel soignant le niveau de rémunération se situe en France au 22e rang sur 27 pays européens. Pas vraiment très glorieux. Et la perspective de ramener cette rémunération à la moyenne européenne ne traduit pas un grand volontarisme. Finalement, on pourrait aboutir à une légère augmentation du salaire mensuel de ceux qui soignent les malades et une incitation à travailler davantage avec notamment le paiement des heures supplémentaires. “Je veux que le plan soit présenté cet été, pour traduire tout ce qui peut l’être dans le prochain budget de la Sécurité sociale”, explique pourtant  Olivier Véran dans l’entretien au JDD.

Ce nouveau plan doit notamment permettre une amélioration des rémunérations pour les salariés, pour beaucoup des femmes, travaillant dans les métiers du soin à la personne.

“La nation va devoir faire un effort important pour reconnaître leur rôle”, déclare Olivier Véran dans l’entretien. “Je souhaite que, rapidement, nous puissions atteindre un niveau de rémunération correspondant au moins à la moyenne européenne”.Outre les salaires, Olivier Véran recense parmi les principaux chantiers la mise au point d’un programme d’investissements, la réorganisation des soins mais aussi la revue du temps de travail.

“Si des salariés de l’hôpital souhaitent travailler davantage et augmenter leur rémunération, il faut que ce soit possible. Pour ça, il faut revoir le cadre d’organisation du temps de travail à l’hôpital”, explique-t-il.Mais les mesures prises jusqu’ici par le gouvernement, dont le versement d’une prime allant de 500 à 1.500 euros pour les soignants, et la remise d’une “médaille de l’engagement” face à l’épidémie, peinent à combler les attentes du personnel hospitalier.

L’hôpital “ne veut pas de médailles, juste des moyens”, avait réagi jeudi le collectif inter-hôpitaux.

0 Réponses à “Hôpital un plan pour l’été….très partiel”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol