100 km à vol d’oiseau : le concept idiot

100 km à vol d’oiseau : le concept idiot

 

 

 

Il faut sans doute vraiment être technocrate pour établir des concepts de géographie aussi  idiots que celui du département ou encore des 100 km à vol d’oiseau. Pour les départements, le concept est idiot car les départements n’ont aucune existence sauf administrative et ne correspondent plus aux bassins d’emploi et de résidence. Par ailleurs ,il y a une très grande dispersion des moyennes de contamination à l’intérieur même des départements. Évidemment les grandes villes et les métropoles sont très touchées tandis que les zones davantage rurales le sont nettement moins du fait des mesures naturelles de distanciation. On se demande à propos de la limite des 100 km autorisés qui se déplace à vol d’oiseau, à part les avions et encore. Il aurait été tellement simple de retenir un critère de distance routière par l’itinéraire le plus court (ou  le plus long). Bref de choisir une définition compréhensible par le citoyen et le voyageur potentiel. Autre interrogation celle du motif impérieux qui permet de dépasser le vol d’oiseau des 100 km.

Comme l’a expliqué Christophe Castaner, ce jeudi, il faudra donc un « motif impérieux » pour se déplacer au delà de cette limite. Ce « motif impérieux » sera aussi nécessaire en Ile-de-France pour avoir accès aux transports en commun aux heures de pointe.

Ce « motif impérieux » peut tout d’abord être professionnel. En effet, les employeurs peuvent émettre pour leurs salariés des attestations afin de justifier un déplacement. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a évoqué le cas de professions « qui exigent une mobilité, comme les routiers ». « Un avocat qui doit aller plaider », a ajouté le Premier ministre.

Par ailleurs, un « motif impérieux » peut aussi être familial. Christophe Castaner évoque le cas des deuils ou de l’aide à apporter « à une personne vulnérable ». Mais se rendre dans une résidence secondaire, une location saisonnière, ou en simple visite à un proche ne rentre pas dans cette catégorie. À tout vouloir réglementer, en fait on ne réglemente rien du tout. C’est tout le drame de la bureaucratie  française qui repose sur plus de 10 000 lois, 100 000 décrets sans parler des arrêtés et autres circulaires . Notons qu’à peines 30 % de ces lois sont en faite respectées tellement elles sont confuses et inapplicables.

0 Réponses à “100 km à vol d’oiseau : le concept idiot”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol