BCE: toujours accommodante après 2020

BCE: toujours accommodante après 2020

L a banque centrale européenne semble se montrer d’autant plus accommodante que sur le plan budgétaire l’Europe a des difficultés à mettre en place un plan de relance à la hauteur de l’enjeu. ,  le moyen privilégié sera donc l’émission monétaire. Pour cela la banque centrale tiendra à guichets  ouverts en particulier en direction des banques qu’il faudra bien soutenir compte tenu d’actifs qui vont se révéler de plus en plus pourris.

Il Faudra aussi financer la dette des Etats. Bref on va faire tourner à fond la planche à billets y compris en rachetant des actifs et en octroyant autant de prêts que nécessaires. Évidemment le risque à terme c’est que l’enflure du bilan de la BCE finisse par éclater et qu’il se traduise par une dévaluation de fait de la monnaie par exemple par le biais de l’inflation une sorte d’impôt incontournable et  plus discret que la fiscalité classique.

De manière technique la BCE explique qu’elle est prête à revoir la « composition » du PEPP – c’est-à-dire la répartition des rachats de dette publique ou privée rachetés par la BCE – et sa « taille », ce « autant que nécessaire » et « aussi longtemps » qu’il le faudra, indique le communiqué de décision de politique monétaire. Le PEPP est essentiel pour les investisseurs car c’est le seul programme d’achat d’actif de la banque centrale à s’affranchir de contraintes sur la répartition des achats entre les pays de la zone euro (la fameuse clé de répartition). Il a permis à la BCE de concentrer ses interventions sur la dette italienne. Si le PEPP répond à des règles d’achats souples, la question n’a pas été débattue jeudi d’y intégrer des obligations devenues  »pourries » en raison de leur dégradation par les agences de notation financière, a précisé Mme Lagarde. Cette exception vaut toutefois déjà pour des titres émis par la Grèce.

Le programme d’urgence n’est cependant qu’une partie des outils anti-crise de la BCE qui a « une puissance de feu de plus de 1.000 milliards d’euros », a mis en avant sa présidente. Lors de la réunion du conseil des gouverneurs de jeudi, la BCE a pour l’essentiel maintenu son arsenal anti-crise, à l’exception de ses prêts géants aux banques rendus encore plus favorables. L’institut monétaire va notamment dépenser 120 milliards d’euros supplémentaires d’ici décembre au titre de l’assouplissement quantitatif ou « QE », son programme de soutien à l’économie lancé en mars 2015.

0 Réponses à “BCE: toujours accommodante après 2020”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol