Consommation des ménages: une chute de 20 % !

Consommation des ménages: une chute de 20 % !

la chute est énorme et à peu près le double de ce qui était attendu. En mars, les dépenses de consommation des ménages ont chuté de 17,9 % en volume, un recul historique selon l’Insee qui constate également  un ralentissement de l’inflation en avril à 0,4%. Il faut rappeler que la croissance française repose majoritairement sur la consommation des ménages. Elle représente de l’ordre de 55 % du PIB . La baisse enregistrée en mars ( qui n’a connu que 15 jours de confinement) va peser de façon significative sur le niveau de l’activité. Cela risque de renforcer encore davantage le climat d’incertitude qui fait différer les achats d’équipements voire de certains services. Le risque de l’économie française c’est donc que de connaître une crise de la demande après la crise l’offre générée, elle, par le blocage d’une grande partie du système de production.

 

Selon l’Insee, les dépenses des ménages français ont chuté de 17,9% en mars, comparé au mois précédent, ce qui représente la plus forte baisse mensuelle enregistrée depuis le début de la série en 1980.

Dans le détail, la consommation de biens fabriqués chute lourdement (-42,3% après –0,6% en février) et les dépenses en énergie baissent fortement (-11,4% après –0,9%). Seule la consommation alimentaire augmente nettement (+7,8% après –0,1%).

La hausse des prix à la consommation a poursuivi son ralentissement en avril, avec un recul à 0,4% sur un an contre 0,7% en mars, malgré l’augmentation des prix de l’alimentation.

Après l’entrée en vigueur du confinement le 17 mars, qui avait provoqué une forte chute de l’inflation le mois dernier, le recul des prix de l’énergie s’est poursuivi en avril, accompagné d’un net ralentissement des prix des services.

En revanche, les prix de l’alimentation seraient nettement plus dynamiques sur un an qu’en mars, estime l’Insee, qui précise toutefois que la crise sanitaire du coronavirus a affecté la qualité des données du mois d’avril. « Les relevés de prix dans les points de vente physiques sont suspendus depuis le 16 mars, certains points de vente sont fermés et de nombreux produits ne sont plus disponibles à l’achat » précise l’Institut.

Sur un mois, les prix à la consommation augmentent de 0,1%, comme en mars, avec un net rebond des produits alimentaires « en lien avec la forte hausse de ceux des produits frais ». En revanche, les prix de l’énergie « baisseraient davantage, dans le sillage des cours des produits pétroliers ».

0 Réponses à “Consommation des ménages: une chute de 20 % !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol