StopCovid : alerte aux libertés

 StopCovid : alerte aux libertés

 

La grande question qui est posée avec un dispositif de traçage numérique, c’est d’une part l’utilisation qui pourra en être faite et la conservation des données. Il est clair qu’en suivant régulièrement un abonné on pourra au-delà de l’aspect sanitaire suivre son comportement, ses habitudes, ses sensibilités et son profil psychologique, économique et politique. Bref une sorte de suivi à la chinoise qui  pourrait être évitée grâce à l’anonymat. Reste que les données globales seront très utiles à des fins économiques, politiques voire au-delà. La CNIL appelle donc à la vigilance sur le projet gouvernemental d’application de traçage numérique en France, baptisé « StopCovid », même si ce dernier lui paraît pour l’heure « conforme au Règlement général sur la protection des données (RGPD) si certaines conditions sont respectées ». Saisie par le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O, la Commission nationale informatique et libertés se félicite « qu’un certain nombre de garanties (sur la protection de la vie privée) soi(en)t apportées par le projet du gouvernement, notamment l’utilisation de pseudonymes », dans un avis publié dimanche.

 

Elle « appelle cependant à la vigilance » et « souligne que l’application ne peut être déployée que si son utilité est suffisamment avérée » contre l’épidémie de coronavirus « et si elle est intégrée dans une stratégie sanitaire globale ». Dans une interview au Journal du Dimanche, Cédric O répond par l’affirmative à la question de l’utilité de cet instrument de suivi de contacts dont le téléchargement et l’utilisation reposeraient sur une démarche volontaire.

0 Réponses à “StopCovid : alerte aux libertés”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol