Faut-il nationaliser Vivendi ?

Faut-il nationaliser Vivendi ?

 

Comme d’habitude Bolloré s’est assis sur l’intérêt national en provoquant même les autorités avec sa décision d’augmenter les dividendes de 20 %. Une manière aussi de soutenir artificiellement le cours de Vivendi. Il se pourrait en effet que cette décision provocatrice soit aussi destinée à dissimuler une certaine  fragilité structurelle. Vivendi progressivement s’est en effet reconvertie dans des activités immatérielles notamment les médias, la musique et la pub. Des secteurs qui ne sont pas absolument indispensables à la vie des ménages. Or après la crise sanitaire, on pourrait connaître une crise économique sans précédent caractérisée par une énorme vague de défaillances et un chômage qui pourrait faire passer le taux de 8 % à 20 %. Globalement, il y aura nécessairement une baisse moyenne du pouvoir d’achat et les consommateurs vont sans doute procéder à une restructuration de leur consommation. Parmi ces consommations, pourraient être concernées  des activités immatérielles et assez secondaires comme celles de Vivendi.  En attendant, le pouvoir serait bien avisé de sanctionner une entreprise aussi peu citoyenne qui se comporte d’ailleurs en France comme Bolloré  se comporte en Afrique.

 

0 Réponses à “Faut-il nationaliser Vivendi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol