Carburants : ventes en chute libre

Carburants : ventes en chute libre

 

Une véritable chute libre pour la vente de carburant qui atteint en moyenne 70%  pour les véhicules automobiles et 95 % pour le kérosène des avions. Une demande qui s’écroule complètement alors que dans le même temps l’Arabie Saoudite et la Russie au contraire ont décidé d’ouvrir les vannes de la production pour écrouler la concurrence. Nombre de pays producteurs se trouvent donc très affectés par les pertes de recettes mais les États-Unis et le Canada subissent aussi des dégâts car avec un pétrole autour de 35 € le baril,  il est impossible d’amortir les très forts coûts du gaz de schiste. Il y a donc des dimensions économiques dans cette stratégie de l’Arabie Saoudite mais aussi une dimension politique avec notamment l’affaiblissement supplémentaire de l’Iran qui avait déjà du mal à écouler son pétrole

. D’après plusieurs acteurs, depuis la mi-mars, la consommation de carburants a reculé d’environ 70%. Pour les carburéacteurs – les carburants avion -, la dégringolade atteint 95%: ne sont plus autorisés que les vols sanitaires et les vols cargo. «Dans ce marasme absolu pour notre industrie, un seul segment de produits tire – un peu – son épingle du jeu, c’est le fioul domestique, explique Olivier Gantois. Cela correspond à des achats d’opportunités: les clients qui se chauffent au fioul (près de 4 millions de foyers en France, soit l’équivalent de 10 millions de personnes, NDLR) profitent des prix bas pour remplir leur cuve.» À titre indicatif, une citerne contient environ 1000 litres, et les consommateurs, très attentifs aux évolutions tarifaires, la remplissent

0 Réponses à “Carburants : ventes en chute libre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol