• Accueil
  • > politique
  • > Chloroquine: l’usine Famar sera-t-elle sauvée de la faillite ?

Chloroquine: l’usine Famar sera-t-elle sauvée de la faillite ?

Chloroquine: l’usine Famar sera-t-elle sauvée de la faillite ?

Une contradiction de plus dans la stratégie de lutte contre le Coronavirus de la part des pouvoirs publics. En effet ,une usine qui fabriquait essentiellement de la chloroquine entre parenthèses ( nivaquine) risque d’être fermée définitivement pour cause de faillite. Or on sait que la nivaquine pourrait être utile pour la lutte contre le Coronavirus mais par ailleurs qu’on en manque cruellement pour le traitement d’autres maladies comme le lupus (1). D’ailleurs l’un des arguments des pouvoirs publics contre la chloroquine et de considérer que ce manque justifie la recommandation de ne pas utiliser cette molécule sauf cas exceptionnel contre le Coronavirus. L’usine Famar de Saint-Genis-Laval, dans la région lyonnaise, joue sa dernière carte. Ce site de 250 salariés, qui a jadis appartenu à Sanofi, fabrique pour le labo français la Nivaquine, un médicament contre le paludisme à base de chloroquine. Ses salariés espèrent que le regain de popularité de cette molécule, qui suscite beaucoup d’espoir dans le traitement du coronavirus, ravivera l’intérêt pour Famar. En redressement judiciaire depuis juin, elle cherche un repreneur.

«Nous sommes les seuls en France à fabriquer de la chloroquine, assure Christophe-Daniel Le Page, délégué CFE-CGC de l’usine qui emploie 250 personnes. Nous avons le savoir-faire, nous sommes motivés et la majorité des salariés de l’usine sont toujours sur place.»

 

51) Le lupus érythémateux est une maladie caractérisée par une rougeur du visage qui évoque parfois un « loup rouge ». … La maladie peut perturber le fonctionnement de presque n’importe quel tissu ou organe : articulations, reins, cœur, poumons, vaisseaux sanguins ou cerveau. Parfois, elle est mortelle

Le site a produit en janvier 180.000 boîtes de Nivaquine, livrées à Sanofi. Il s’agit des derniers lots, Sanofi ayant décidé d’arrêter la vente de la Nivaquine. Son médicament est, en effet, de moins en moins utilisé contre le paludisme.

0 Réponses à “Chloroquine: l’usine Famar sera-t-elle sauvée de la faillite ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol