Une crise sans précédent de l’industrie allemande ?

Une crise sans précédent de l’industrie allemande ?

L’Allemagne pourrait connaître un recul sans précédent de son industrie. Déjà sur le quatrième trimestre 2019 la tendance baissière était proche de 6 %. Les acteurs économiques se veulent cependant encore positifs. L’Indice des Directeurs d’Achat (PMI) du Secteur manufacturier allemand mesure le niveau d’activité des directeurs d’achat du secteur manufacturier. Une lecture au-desssus de 50 indique une expansion du secteur; elle est en zone rouge à 48 au début de mars. Mais la tendance baissière pourrait être notoirement plus importante réellement surtout depuis que le Coronavirus se développe comme en France à une vitesse inquiétante.

Jusqu’à maintenant l’industrie allemande était surtout victime de la baisse du commerce international dont la Chine représente un marché très important. Mais la demande internationale baisse aussi dans de nombreux autres pays. Or  on sait que l’économie allemande repose surtout sur la vitalité de ses exportations entre ( en moyenne l’Allemagne dégageait  par an de l’ordre de 250 milliards de profits tandis que la France affichait  environ  50 à 60 milliards de déficits) . C’est surtout l’industrie et ses exportations qui portent l’économie du pays. Le résultat, c’est que l’Allemagne pourrait tutoyer sérieusement la stagnation voir la récession en 2020.

Déjà fragilisée par plusieurs mois de conflits commerciaux entre les États-Unis et la Chine, l’industrie allemande  »risque de vivre sa plus longue récession » depuis 1990, à cause du nouveau coronavirus, a déploré l’organisation des industriels allemand (BDI) dans son rapport trimestriel.

Pour le quatrième trimestre 2019, l’organisation fait état d’une baisse de 5,7% de la production industrielle sur un an, soit une  »sixième baisse trimestrielle consécutive ».

Le secteur est victime d’une « faible croissance mondiale », d’une  »incertitude globale accrue » et de la  »sous-utilisation de ses capacités de production », qui « freine les investissements », a déploré Joachim Lang, le président du BDI.

La dynamique ne devrait pas s’inverser avec la crise du coronavirus, qui affaiblit depuis le début de l’année le commerce international et met à l’arrêt l’économie chinoise, dont dépend l’industrie allemande pour ses débouchés et son approvisionnement.

L’industrie exportatrice, moteur traditionnel de la première économie de la zone euro, est déjà perturbée depuis plus d’un an par le conflit commercial sino-américain et la menace d’un Brexit dur, qui ont fragilisé ses débouchés.

La sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne, et la signature d’un accord entre les États-Unis et la Chine mi-janvier avaient un temps stimulé les espoirs d’embellie.

0 Réponses à “Une crise sans précédent de l’industrie allemande ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol