Croissance Etats-Unis: croissance anémique probable

  • Croissance Etats-Unis: croissance anémique probable

Il est évident que les États-Unis ne peuvent échapper aux conséquences du Coronavirus même si pour l’instant la propagation interne de la maladie n’atteint pas le niveau d’autres pays. La principale conséquence porte sur la désorganisation des processus de production et de distribution. On sait que pour une grande partie de sa production, les États-Unis sont dépendants de la Chine pour les matières premières, pour les produits semi-finis et pièces détachées. La même dépendance joue inversement pour la Chine.

D’une manière générale d’ailleurs,  la complexification des processus de production à l’échelle internationale est largement bouleversée par la progression du virus chinois. Le second risque est celui d’un certain attentisme du côté des consommateurs qui notamment pourraient différer certains achats en particulier des biens d’équipement ( voir par exemple le très net tassement des ventes d’automobiles, un tassement qui découle aussi de facteurs explicatifs internes secteurs).

Du coup, la banque fédérale américaine consciente du danger est intervenue pour manifester son intention de soutenir une économie qui sera forcément affaiblie. La Fed a baissé la fourchette de l’objectif de taux des “fed funds” de 50 points de base, à 1%-1,25%, un vote acquis à l’unanimité mardi précise l’institut d’émission dans un communiqué. Il faut noter que l’économie américaine avait déjà ralenti pour des motifs structurels en 2019 et que la perspective d’un PIB  en croissance de 2 % en 2020 paraissait déjà optimisme. Un objectif qui sera vraisemblablement remis en cause avec les conséquences du Corona virus.  L’activité économique aux Etats-Unis a connu une croissance «modeste à modérée» depuis le début de l’année, mais les conséquences du coronavirus commencent à se faire sentir dans le pays et inquiètent tous les secteurs d’activité, selon un rapport de la Fed publié mercredi.

  • Le secteur du tourisme a d’ores et déjà été pénalisé par l’épidémie de coronavirus. Le secteur manufacturier, qui repart après avoir ralenti en 2019, doit également faire face à des ruptures de pièces en provenance de Chine, où les usines ont fermé pour éviter la contagion, détaille la Banque centrale américaine dans son Livre beige, une étude réalisée auprès des entreprises du pays, interrogées avant le 24 février.
  • Les prévisions à court-terme compilées par la Fed tablent sur une croissance «modeste», les regards étant tournés vers le coronavirus mais aussi vers l’élection présidentielle américaine à venir.

0 Réponses à “Croissance Etats-Unis: croissance anémique probable”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol