• Accueil
  • > politique
  • > « Une Europe géopolitique enfin ? » (Norbert Röttgen )

« Une Europe géopolitique enfin ? » (Norbert Röttgen )

 « Une Europe géopolitique enfin ? » (Norbert Röttgen )

 

Norbert Röttgen, le président de la commission des affaires étrangères du Bundestag dans une tribune au « Monde » propose que leur se dote enfin d’une stratégie géo politique et ne se limite donc pas seuls obligé d’échange commercial.

Tribune.

 

Ces deux dernières années, le président Emmanuel Macron a placé au centre des débats européens les questions stratégiques importantes de notre époque. Nous lui en sommes reconnaissants. Car l’Europe ne peut simplement pas continuer à fonctionner comme elle l’a fait jusqu’à présent, alors que le monde change et même en partie de façon radicale. De nouvelles questions se posent et nous avons besoin d’y apporter des réponses.

Les citoyens sont toujours plus nombreux à sentir qu’une ère nouvelle est en train de débuter. Dans toute l’Europe, les populistes réagissent à cette inquiétude en prônant le repli sur soi et la fermeture des frontières. Si un nationalisme non patriotique prospère sur ce terreau, c’est parce que les problèmes actuels demeurent non résolus. Comme tout changement d’époque, cette ère nouvelle s’accompagne de risques et aussi d’opportunités. Saisir ensemble ces opportunités, avec courage et confiance en soi, tout en se montrant fiers à juste titre des objectifs déjà atteints : telle est l’attitude que les pays membres de l’Union européenne devraient adopter pour mieux jouer le jeu de la concurrence nouvelle des modèles et des systèmes.

C’est dans le concret que se révèle la capacité d’action. Quels projets Paris et Berlin peuvent-ils mener à bien en commun ? Où se trouvent les solutions européennes à nos défis communs et comment les atteindre ?

A une époque où la concurrence entre les grandes puissances s’aiguise, il devient toujours plus important pour l’Europe de consolider l’Union européenne et de se montrer enfin capable d’agir en matière de politique étrangère. L’Europe doit se montrer à la hauteur de ses devoirs et se renforcer de l’intérieur pour pouvoir s’affirmer à l’échelle mondiale. Cela signifie tout d’abord que nous devons renforcer l’euro. Plus nous coordonnerons étroitement la politique financière et économique des Etats membres de l’union monétaire, plus la monnaie commune gagnera en stabilité. Une monnaie forte, stable, jouant également un rôle à l’échelle mondiale ne peut exister qu’à la condition que tous les membres de l’Union monétaire non seulement se comportent de façon responsable, mais s’engagent aussi à la solidarité.

Une Europe forte doit également mieux se coordonner en matière de politique étrangère. Dans un monde où la politique de la puissance tend à s’imposer, les puissances-clés du continent européen doivent aussi se concerter et s’associer plus étroitement – et mettre plus fortement leurs ressources au service d’une politique extérieure et de défense commune. Les E-3 [Européens à 3] sont le bon format pour cela : la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne jouant le rôle d’avant-garde d’une politique étrangère et de sécurité commune, coordonnée avec les institutions sises à Bruxelles et constamment ouverte à tous les autres membres de l’Union.

style=’box-sizing: inherit;margin:1.6rem 0px 0px;font-size:1.8rem;letter-spacing: 0.009rem;width:calc(100% – 25.6rem);float:right’ v:shapes= »_x0000_i1025″>

0 Réponses à “« Une Europe géopolitique enfin ? » (Norbert Röttgen )”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol