• Accueil
  • > agriculture
  • > Pesticides : des indemnités pour les terres non cultivées ! ( Macron)

Pesticides : des indemnités pour les terres non cultivées ! ( Macron)

Pesticides : des indemnités pour les terres non cultivées ! ( Macron)

«On va voir comment valoriser ces bandes avec des services environnementaux, des trucs (…) qui vous permettent d’avoir des revenus», a dit Macon de manière très ambigüe à propos des zones de non-traitement (ZNT) imposées par décret depuis le 1er janvier pour protéger les riverains des produits chimiques. On voit mal comment on pourrait engager un processus qui consisterait à indemniser tout producteur qui n’utiliserait pas de produits chimiques interdits. Ou alors  il faut se préparer à indemniser toute l’agriculture le moment venu. Cette proposition n’a aucun sens d’autant que les bandes de terres en question représentent une surface relativement faible et que certaines peuvent par ailleurs être reconverties par exemple dans la plantation d’arbustes ou d’arbres qui protégeraient des caprices de la météo.

Les bandes de terres agricoles non cultivées en raison des interdictions d’épandage de pesticides pourraient à l’avenir générer des revenus aux agriculteurs, a suggéré samedi 22 février le président Emmanuel Macron lors de sa visite du Salon de l’Agriculture à Paris.

«On va voir comment valoriser ces bandes avec des services environnementaux, des trucs (…) qui vous permettent d’avoir des revenus», a-t-il dit à un agriculteur et brasseur du Vexin qui l’interpellait sur le sujet des zones de non-traitement (ZNT) imposées par décret depuis le 1er janvier pour protéger les riverains des produits chimiques.

Un arrêté et décret publié à la toute fin décembre par le gouvernement impose depuis le 1er janvier des distances minimales de pulvérisation des produits phytosanitaires recommandées par l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses) : cinq mètres des habitations pour les cultures dites basses comme les légumes et céréales, dix mètres pour les cultures hautes, fruitiers ou vignes, et 20 mètres pour les produits «les plus dangereux», qui ne représentent toutefois qu’environ 0,3% des substances actives utilisées.

 

 

0 Réponses à “Pesticides : des indemnités pour les terres non cultivées ! ( Macron)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol