Filtres antiplastiques lave-linges : des gadgets ?

Filtres antiplastiques lave-linges : des gadgets  ?

 

On sait que certaines particules très fines, les microfibres plastiques sont trop minuscules pour être filtrées par les usines de traitement et forcément rejoignent les eaux d’écoulement, les rivières et la mer  , ces particules étant par  ailleurs l’un des plus dangereux polluants. Le gouvernement envisage  donc de modifier les normes pour imposer des filtres sur chaque machine à laver. Mais la question est celui de l’efficacité de ces filtres. On voit mal pourquoi, ils seraient plus efficaces que les filtrages des usines de traitement. À moins de les changer très régulièrement voire de les nettoyer. Le tamis de ces nouveaux filtres serait tellement serré qu’il serait susceptible de boucher l’évacuation des eaux des lave-linges. Une éventuelle efficacité de ces filtres nécessitera de toute façon leur remplacement régulier sans parler des doutes sur leur efficacité. Cette situation de filtrage n’est sans doute pas à écarter mais elle ne pose pas la vraie question de l’omniprésence du plastique dans le textile. À compter du 1er janvier 2025, les lave-linges neufs devront être munis de ces filtres, qui sont destinés à empêcher le passage dans les eaux usées des fibres plastiques microscopiques libérées par les vêtements au cours du lavage, a-t-on expliqué au ministère de la Transition écologique.

« Les fabricants de machines à laver vont devoir innover pour s’adapter à ce nouveau standard », a souligné Brune Poirson.

Les plastiques utilisés dans la confection (polyester, acrylique, élasthanne) libèrent des particules au lavage qui sont trop petites pour être filtrées dans les usines de traitement, et se retrouvent dans l’environnement et notamment dans les océans.

Les microplastiques représenteraient entre 15% et 31% des 9,5 millions de tonnes de plastiques déversées chaque année en mer, selon des chiffres de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

La France est le premier pays au monde à légiférer sur cette source de pollution plastique, en imposant d’équiper les machines à laver de filtres à microplastiques d’ici 2025.

Quelque 2,7 millions de lave-linges sont vendus en France chaque année, soit plus de 7.000 par jour, selon des chiffres du Gifam, la fédération professionnelle du secteur. Plus de 97% des foyers français sont équipés d’un lave-linge. On peut supposer que devant la relative stagnation de la consommation des ménages notamment en matière d’équipements que les fédérations professionnelles vont soutenir une mesure qui permettra de relancer la vente des lave-linges.

 

0 Réponses à “Filtres antiplastiques lave-linges : des gadgets ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol