Coronavirus: sous contrôle ?

Coronavirus: sous contrôle ?

Difficile de savoir exactement quelle est l’évolution de l’épidémie provoquée par le virus chinois. Hier on parlait de 259 décès. Ce matin plus de 300. La vérité c’est qu’on a sans doute du mal à évaluer les conséquences de ce drame. Ce qui paraît certain, c’est que l’épidémie s’étend considérablement en Chine et qu’elle paraît difficile à endiguer. Officiellement plus de 10 000 personnes seraient concernées en Chine mais ceci pourrait aussi bien être multiplié par 10 tant  pour les décès que pour les personnes suspectées. D’après les autorités chinoises,  le nombre de personnes concernées augmenterait de 2000 par jour ,  ce qui met en cause le chiffe de 10 000 personnes concernées ). Pour l’instant, il y a une expansion modérée mais cependant réelle en dehors de la Chine . La grande question est de savoir si le virus pourrait atteindre des zones de pays en développement notamment en Afrique dont  le système sanitaire serait incapable de mettre une  lutte contre le virus. En outre,  on pourrait confondre la détection du paludisme avec celle du virus chinois.

La province du Hubei, foyer de l’épidémie dans le centre de la Chine, est toujours placée en confinement, les routes demeurant bloquées et les transports publics fermés dans le but d’éviter une propagation de l’épidémie.

Dans ce contexte, le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a demandé à l’Union européenne de faciliter la livraison par ses Etats membres de fournitures médicales urgentes à la Chine, a annoncé samedi le gouvernement.

Gauden Galea, représentant en Chine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a estimé de son côté que des restrictions au commerce et aux voyages n’étaient pas nécessaires.

“Nous voudrions que les pays se concentrent sur des mesures d’atténuation pour identifier la possible importation de cas et pour répondre à toute épidémie domestiques”, a-t-il dit samedi à Reuters.

Une vingtaine de pays ont annoncé avoir confirmé des cas de contamination. La grande majorité des cas ont toutefois été répertoriés en Chine.

Dans un communiqué publié samedi, la Commission nationale chinoise de la Santé a indiqué que 11.791 cas de contamination ont été recensés dans le pays, selon le bilan arrêté au soir du 31 janvier, soit 2.102 supplémentaires par rapport à la veille.

Quarante-six nouveaux décès ont été signalés vendredi, la quasi-totalité dans la province du Hubei, foyer de l’épidémie, a-t-elle précisé.

L’Espagne, la Grande-Bretagne, la Russie et la Suède ont annoncé vendredi leurs premiers cas de contamination.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié jeudi d’urgence de santé publique de portée internationale l’épidémie du virus 2019-nCoV.

Sur fond de craintes que l’épidémie continue de se propager hors de Chine, les Etats-Unis ont déclaré vendredi l’état d’urgence sanitaire et annoncé qu’ils refusaient l’entrée sur leur territoire aux ressortissants étrangers s’étant récemment rendus en Chine.

Cette mesure extraordinaire, décidée alors que l’administration Trump répète que le risque posé par le virus est faible pour les Américains, a été annoncée lors d’un point de presse à la Maison blanche de représentants des autorités sanitaires après la découverte d’un septième cas de contamination dans le pays, en Californie.

Le département d’Etat américain a demandé jeudi à ses ressortissants de ne pas se rendre en Chine à cause de l’épidémie.

Les trois principales compagnies aériennes américaines, United Airlines, Delta Air Lines et American Airlines, ont annoncé vendredi la suspension de leurs liaisons vers la Chine continentale. Elles avaient déjà réduit le nombre de vols du fait d’un déclin de la demande provoqué par les craintes autour de l’épidémie.

0 Réponses à “Coronavirus: sous contrôle ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol