Orange dit non à Huawei

Orange dit non à Huawei

C’est évidemment une décision stratégique d’importantes. Jusque-là le PDG d’orange avait milité  en faveur de la technologie du leader chinois Huawei . Il semble bien qu’il ait été sensible au danger de la pénétration de l’opérateur chinois dont l’Allemagne vient d’ailleurs de révéler les liens particuliers qu’il entretient avec les services secrets chinois. Un double risque, d’abord technologique  car le chinois est un avance  et un risque politique avec la possibilité pour les Chinois d’utiliser les données non seulement au plan économique mais aussi dans le domaine politique. Il faut cependant relativiser le choix d’Orange  en faveur  des européens Nokia et Ericsson en France car dans d’autres pays il n’existe pas la même pression des gouvernements, Orange à ‘l’étranger  pourra s’appuyer sur la technologie du chinois ( en Espagne par exemple) . Après Free, c’est au tour d’Orange d’annoncer officiellement le choix de ses fournisseurs pour son réseau 5G en France métropolitaine: ce seront les européens Nokia et Ericsson. La décision n’a rien d’anodine dans le contexte actuel. Les Américains sont en guerre ouverte avec Huawei, le premier équipementier télécoms mondial. Ils l’ont exclu de leur marché et incitent leurs partenaires et alliés à en faire de même. Mercredi, la commission européenne a dévoilé sa «boîte à outils», préconisant des limites à l’utilisation d’équipementiers «à risques» dans les réseaux – sans jamais nommer Huawei. La commission encourage les États membres à mettre en place les mesures appropriées. Ce que la France a déjà fait avec la «Loi Huawei».

0 Réponses à “Orange dit non à Huawei”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol