France info: entre gauchisme et courtisanerie

France info: entre gauchisme et courtisanerie

 

Il est clair que les chaînes d’info continue ne parviennent pas à séduire. En cause, la médiocrité des lignes éditoriales et la multiplication  de tables rondes réunissant de pseudos experts qui parlent de tout et de rien sans grande connaissance technique et socio économique. Le plus souvent des sortes de discussions de bistrot. Aucune chaîne TV d’information continue ne parvient à réellement émerger. BFM atteint juste 2 %, les autres LCI, CNews  et Franceinfo  sont au-dessous de 1 %. France Info est en bas du palmarès car il ajoute à l’indigence de ses programmes l’ennui. Le média d’État est assez mièvre animé par  avec des journalistes fonctionnaires un peu blasés. Pour des motifs existentiels, France Info alterne toutefois la courtisanerie et le gauchisme. Faute de ligne éditoriale très claire, France Info se laisse aller de temps en temps à l’exercice de l’éloge du pouvoir. Il peut aussi manifester son esprit critique quand il s’agit de l’opposition, ce qui évidemment est moins dangereux. Ainsi on se demande quelle une mouche a piqué France Info à aller chercher des poux dans la tête à Ségolène Royal qui aurait utilisé une partie du temps de ces trois collaborateurs pour signer ses livres. Une attaque qui n’était sans doute pas sans déplaire au  pouvoir qui a profité de l’occasion pour démettre Ségolène Royal de son très anecdotique titre d’ambassadrice des pôles. France Info se livre aussi aux tentations du gauchisme en n’interrompant ses programmes à la moindre grève d’une catégorie de personnel. Comme s’il n’existait pas suffisamment de journalistes et de techniciens dans les placards pour assurer la continuité du service public. Le gauchisme gangrène aussi certaines catégories de Franceinfo  qui par exemple a trouvé intéressant de mener une enquête sur la perte des adhérents de la seule  CFDT, comme si toutes les organisations syndicales impliquées ne risquaient pas de payer le prix fort suite au désastre dossier des retraites. Pourquoi la CFDT ? Sans doute parce qu’elle s’oppose au radicalisme de certains salariés de France info. On comprend que ces salariés veuillent protéger leurs intérêts quand on sait que le salaire moyen à Radio France dépasse les 5000 € par mois ! Au total ce qui est en cause c’est  la pertinences d’une télévision d’État comme France info qui n’apporte pas réellement de valeur ajoutée supplémentaire par rapport à toutes les autres chaînes qui existent déjà, publiques ou privées. Bref France Info TV est à la fois peu pertinent, ennuyeux ,  parfois partisan et opportuniste.

 

0 Réponses à “France info: entre gauchisme et courtisanerie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol